Aller au contenu principal

La Fédération des MFR du Nord Picardie a fêté ses 35 ans

Les Maisons familiales rurales (MFR) du Nord-Picardie ont mis en avant la force de leur réseau.

Pierre Delmotte, responsable des AAS, présente l'exposition des œuvres manuelles devant le siège de la Fédération régionale des MFR.
Pierre Delmotte, responsable des AAS, présente l'exposition des œuvres manuelles devant le siège de la Fédération régionale des MFR.
© AAP


Près de 200 personnes se sont retrouvées au siège de la Fédération régionale des MFR à Amiens pour fêter les 35 ans de la structure. C’est à Villers-Bocage dans la Somme qu’a été créée en 1944 la première Maison familiale rurale de la région. Alors qu'elles étaient près de 25, ce n’est qu’en 1978, à l’heure des prémices de la régionalisation, que les responsables de l'institution ont décidé la création de cette Fédération régionale. Plusieurs raisons les motivaient : représenter les MFR auprès des tutelles (Draaf, Conseils régionaux, organismes familiaux et professionnels), accompagner l’évolution des formations, faire le relais avec l’Union nationale, faciliter l’embauche des directeurs, être au coude à coude avec chaque Maison.

Près de 4 000 jeunes accueillis
Joseph Martel, président fondateur, Alfred Henguelle, ancien président, et les trois directeurs successifs ont tour à tour témoigné du chemin parcouru jusqu'à aujourd’hui où les formations vont de la 4ème au supérieur au sein du réseau. Guy Martel, l'actuel président, les a remercié de cette initiative qui reste aujourd’hui le socle des 22 MFR de la région accueillant près de 4 000 jeunes.
Cet anniversaire a été l'occasion de mettre à nouveau en avant, à travers une table ronde animée par Pierre-André Leleu, directeur régional, le «Réussir Ensemble», l’esprit réseau et la force qu’une Fédération représente pour la réalisation de projets ou les négociations.
«Vos valeurs fondamentales et ce fait de représenter les familles font que vous êtes appréciés et reconnus», a déclaré Dominique Rembotte, conseillère régionale, pour qui la Fédération régionale joue un rôle incontournable dans la représentativité des MFR et constitue un interlocuteur direct pour le Conseil régional.

Un modèle
Ancien ministre de l’Agriculture, aujourd’hui président du Crédit Mutuel Nord Europe, Philippe Vasseur était l’invité d’honneur de l’événement. Il a rappelé l’époque où, alors ministre, il dût faire force de persuasion à l’égard de l’alternance au sein de son cabinet. Les MFR, précurseurs de l’alternance, constituent un modèle au travers de l’engagement des familles et de la relation avec les maîtres de stage, a-t-il souligné en substance. Et pour lui, six raisons essentielles font que les MFR ont plus que jamais une place prépondérante dans la formation des jeunes : le fait de conjuguer théorie et pratique, la capacité d’adaptation et de diversification, la dimension humaine, l’ancrage du territoire, l’ouverture aux autres régions et au monde, enfin le sens de l’engagement.

Le cap est fixé
Guy Martel a invité chaque MFR à enrichir la vie associative, à contribuer à l’écoute et au développement de son territoire, et à préserver sa capacité d’initiatives et de créativité. Fixant le cap de la Fédération, le président projette pour demain une Fédération qui accompagne de la meilleure façon ses MFR, qui représente son réseau avec force, qui encourage les initiatives tant en formation initiale qu’en apprentissage et en formation continue, qui veille à la qualité des alternances. Et pourquoi ne pas imaginer dans cette ambition affirmée la création d’une 23ème MFR.
Et Guy Martel de conclure : «fort de 35 années, gageons donc de poursuivre le chemin au sein d’une Fédération régionale solide et dynamique qui porte haut et fort l’étendard des MFR pour préparer de la meilleure façon la jeunesse et les acteurs de 2020».


VERNISSAGE


La célébration de cet anniversaire a débuté par le vernissage de l’exposition des œuvres manuelles. Un challenge organisé par les anciens administrateurs et salariés (AAS) des MFR. Vingt-et-une œuvres réalisées par les jeunes des MFR étaient présentées dans le cadre du thème «MFR et développement durable».
Pierre Delmotte, responsable des AAS, s'est félicité de l’engagement de chaque Maison dans ce projet et du fait de pouvoir compter sur l’imagination des jeunes.
Pour Jean-Noël Demol, spécialiste de l’accompagnement à l’Université de Lille et parrain de cette initiative, la notion d’œuvre s’appuie sur un travail de recherche de l’excellence. "Engager un tel challenge avec des jeunes et des étudiants, c'est les inciter à se poser les bonnes questions et à trouver ensemble des solutions pour concevoir en répondant à un cahier des charges précis. Les jeunes des MFR ont véritablement fait preuve d’imagination et de créativité au point que cette exposition met en exergue leurs réelles capacités. Nous pouvons compter sur la jeune génération pour relever les défis de demain".
Les jeunes lauréats ont été félicités et récompensés de cadeaux. Cette exposition est visible dans les locaux de la Fédération régionale jusqu’au 1er novembre 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde