Aller au contenu principal

La filière bioéthanol passe à la vitesse supérieure

Selon le Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA), la société est mûre pour adopter l’E85 et donner un nouvel élan à la filière bioéthanol, en première ligne pour permettre à la France de tenir ses engagements sur le climat.

L’E85, le carburant contenant 85 % d’éthanol et 15 % d’essence en volume a de plus en plus d’adeptes.
L’E85, le carburant contenant 85 % d’éthanol et 15 % d’essence en volume a de plus en plus d’adeptes.
© SNPAA



N’étant pas prêt à se passer de véhicule thermique, le consommateur porte un vif intérêt aux modèles flex-fuel fonctionnant à l’E85. Ils sont à la fois économiques et écologiques. Les ventes de voitures électriques, quant à elles, ne décollent pas. Les campagnes publicitaires des constructeurs d’automobiles ne convainquent pas les consommateurs. En revanche, l’E85, le carburant contenant 85 % d’éthanol et 15 % d’essence en volume, a de plus en plus d’adeptes. Les retours d’expérience des conducteurs ayant équipé leur voiture à essence d’un boîtier E85 homologué sont très bons. Et puis à 0,68 € le litre, le consommateur réalise des économies et fait un geste pour l’environnement lorsqu’il fait le plein dans une station-service.
«L’avantage fiscal dont bénéficie le carburant est garanti jusqu’en 2022 et même au-delà, car le carburant sera toujours moins taxé. Même si la fiscalité des carburants s’accroît», a affirmé Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA). Il participait aux 7e rencontres du bioéthanol le 2 octobre dernier à Paris. En fait, les ventes de boitiers sont davantage boostées par le «b to b» que par leurs installateurs. La flexibilité de la technologie et le nombre croissant de stations-services distribuant du E85 rassurent les conducteurs. «En 2018, un million de m3 d’éthanol a été incorporé aux essences vendues. Cela représente en volume 10 % des essences mises à la consommation», a déclaré pour sa part Jérôme Bignon, président du SNPAA, en concluant le colloque.

Une opportunité pour la filière
Selon le syndicat, la société est mûre pour adopter l’E85 et donner un nouvel élan à la filière bioéthanol, en première ligne pour permettre à la France de tenir ses engagements sur le climat. La réduction conjointe des émissions de CO2 et des fines particules de l’industrie du transport ne se mesure pas seulement au niveau des pots d’échappement des véhicules mais à l’échelle du cycle de vie du carbone, en intégrant les phases de fabrication. Les résultats obtenus sont alors surprenants : le bilan carbone des automobiles électriques est mauvais, surtout si l’électricité consommée est issue de la combustion d’hydrocarbures fossiles…
A contrario, les automobiles à l’éthanol réduisent de plus de 60 % les émissions de gaz à effet de serre. Et selon la Commission européenne, les cultures de blé, de betteraves et de maïs dédiées à la production de bioéthanol n’impactent ni le stock de carbone organique contenu dans le sol, ni l’affectation des terres à la production agricole et alimentaire. Elles créent au contraire une synergie. Les pulpes, le sucre et l’alcool sont des produits dérivés de la transformation des betteraves sucrières. «L’éthanol, mis à la consommation en France, est issu à plus de 90 % de matières premières agricoles françaises (betteraves, blé, maïs) et c’est bon pour notre agriculture», défend Jérôme Bignon. Il peut être comptabilisé au-delà du plafond de 7 % appliqué aux biocarburants de première génération.

Des pistes pour accompagner le développement
Une offre de véhicule flex-fuel, des centres de stockage et des stations-services équipées pour vendre de l’E85 encore plus nombreux développeront la filière bioéthanol. Selon le SNPPA, une baisse de 40 % de la taxe sur les véhicules de société accélèrera la conversion du parc automobile français roulant au E85. Mis en vente, les véhicules d’occasion seront ensuite achetés par les foyers. A contrario, la TIRIB Taxe incitative relative à l’incorporation de biocarburants (ex TGAP) devrait augmenter. Et à l’échelle européenne, il serait judicieux de porter à 10 % le plafond d’incorporation de biocarburants pour les cultures à destination alimentaire ou animale n’ayant pas d’effet sur les changements d’affectation des sols.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde