Aller au contenu principal

La floraison du lin devrait être tardive

Des conditions froides et sèches en début de campagne, et donc une plante qui a pris du retard. Bilan de situation du lin fibre de printemps dans nos terres.

La floraison de 2021est estimée entre le 20 et le 26 juin, soit une semaine après la floraison 2019 et deux à trois semaines après la floraison 2020.
© A. P.

 

La campagne 2021 a commencé pour les premiers semis mi-mars. La plus grande partie des semis a été réalisée entre le 20 mars et le 7 avril. En effet, les températures douces à élevées de cette période ont permis de semer dans un sol réchauffé et ressuyé. Au 1er avril, 85 % des parcelles étaient semées. Les températures gélives qui ont suivi ont retardé les derniers semis à la mi-avril.

Cette année, le début de campagne s’est déroulé dans des conditions froides et sèches. En effet, en 2021, la période du 30 mars au 22-mai est la deuxième plus froide depuis vingt ans. Les températures gélives ont pu causer des dégâts notamment lors du pic de froid du 6 et 7 avril. Néanmoins ces dégâts sont restés très variables en fonction du secteur. Le mois d’avril a également été marqué par un manque d’eau important, cependant, les précipitations depuis le début du mois de mai ont permis au lin de croitre doucement. Les températures plus élevées annoncées pour les prochains jours devraient permettre au lin de rentrer en croissance active.

Cette campagne se caractérise par un déficit de températures très marqué puisqu’il y a un déficit moyen d’une centainede degrés jours cumulés (en base 5-28) sur la période du 01/04 au 24/05.

En termes de pluviométrie, l’année 2021 se situe au niveau médian des vingt dernières années.

En raison des températures froides du mois d’avril et de mai, le lin a pris du retard par rapport à 2020 et 2019. En effet, à cette même période en 2020, plus de la moitié des lins avait atteint les 20 cm lorsqu’en 2021 seulement 11 % des parcelles ont atteint ce stade. Néanmoins, l’année 2020 a été une année particulièrement chaude ce qui a eu pour conséquence d’accélérer la croissance du lin. Le retard de stade entre 2021 et 2019 est plus faible même si le lin reste tout de même moins avancé en 2021.

Actuellement, l’outil Viso-LIN estime la floraison de 2021(pour la variété Bolchoï semée au 1er avril) entre le 20 et le 26 juin selon les secteurs , c’est-à-dire environ une semaine après la floraison 2019 et deux à trois semaines après la floraison 2020.

l

Gare aux attaques d’altises

Le stade de sensibilité du lin de printemps aux altises est désormais dépassé. Retour sur la pression observée dans les linières cette année.
En début de campagne du lin fibre de printemps, la pression altises a été assez hétérogène avec des parcelles très touchées par des attaques et d’autres très peu. Fin avril, avec le retour des températures plus douces, les attaques se sont généralisées avec des dégâts plus ou moins importants selon les parcelles (cf. figure 1).
Dans les Hauts-de-France, les attaques d’altises ont été très fortes sur les parcelles semées entre le 21 et le 26 mars. Les altises ont profité du pic de chaleur de fin mars pour s’installer dans les parcelles et causer les premiers dégâts dès le stade fendillements du sol. Pour ces parcelles, les attaques ont continué jusqu’à la fin de la période de sensibilité. La forte concentration d’altises dans ces parcelles a profité aux semis du 27 mars au 1er avril. Cela a eu pour effet de repousser les attaques ainsi que leurs fréquences jusqu’au 21 avril.
Les températures du mois d’avril (gel le matin et températures fraîches l’après-midi) ont permis d’atteindre lentement la somme de température nécessaire au premier vol d’altise. Pour les parcelles semées après le 2 avril, le pic d’activité était estimé aux alentours du 30 avril, ce qui coïncide avec la forte augmentation de la fréquence des attaques. Après le 5 mai, l’ensemble des parcelles ont été touchées par les altises.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
Désherbant non conforme : plus de peur que de mal... dans la Somme
Alertés au même titre que leurs homologues d’autres régions, les betteraviers de la Somme pourraient avoir échappé aux…
Des trucs et des astuces qui changent la vie
Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde