Aller au contenu principal

La FNP fait le choix de la relance de la production

La Fédération nationale porcine considère que tous les ingrédients sont réunis pour briser la spirale du déclin.

© AAP

«Nous voulons impulser une dynamique de croissance avec des outils performants pour les éleveurs» déclare Paul Auffray, le secrétaire général de la Fédération nationale porcine (FNP). Loin du discours «décliniste», la FNP avait placé son assemblée générale qui s'est déroulée le 10 juin à Paris sur le thème de la relance porcine. «Nous avons tous les ingrédients pour réussir et redevenir les premiers de la classe, nous avons des éleveurs compétents, un environnement industriel favorable, des techniques et de la génétique de pointe», poursuit-il.
En outre, l’environnement politique et réglementaire est en train de changer. Le nouveau régime d’enregistrement des porcheries au regard des installations classées est en train de se mettre en place. «Les premiers dossiers d’enregistrement arrivent», précise le président, Jean-Michel Serres. Reste encore à finaliser le dispositif par une circulaire ministérielle pour que toutes les administrations aient «une lecture homogène de la nouvelle réglementation».
Les responsables de la FNP se félicitent également de l’annonce d’une enveloppe de plus de 200 millions d’euros pour la modernisation des élevages dans le deuxième pilier de la Pac. La production porcine, comme celle de volaille d’ailleurs, qui ne bénéficiait pas de soutien public depuis une quinzaine d’année, sera éligible. «Une bonne nouvelle qui permettra de rattraper le retard d’investissement, dont souffre la production porcine avec un parc de bâtiments de plus de 20 ans», estime le président. Aux régions de se mobiliser pour qu’elles inscrivent la relance porcine au rang de leurs priorités. La Bretagne l’a déjà fait.

Embargo russe
La relance de la production passe également par le renouvellement des générations. En effet, la majorité des éleveurs a plus de 50 ans. Face à la lourdeur des capitaux à engager –1 million d’euros voire davantage-, la FNP réfléchit à la mise en place d’un fonds de garantie ainsi qu’à un fonds de développement pour encourager des jeunes à s’installer.
Si ce n’était l’embargo russe qui prive les éleveurs d’une rémunération de 0,20 €/kg de carcasse depuis la fin janvier, la situation des producteurs serait aujourd’hui relativement favorable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde