Aller au contenu principal

La Fnsea lance sa nouvelle campagne sur l’emploi en agriculture

Douze mille affiches visibles pendant un mois dans toute la France rurale.

Xavier Beulin et Claude Cochonneau présentent la campagne de communication.
Xavier Beulin et Claude Cochonneau présentent la campagne de communication.
© Actuagri

A l’heure où le pic des trois millions de chômeurs vient d’être dépassé en France, la Fnsea en­tend rappeler que l’agriculture, elle, n’est pas en panne d’emplois. Avec ses 70 000 postes à pourvoir et son taux d’insertion record de 93% à l’issue des formations agricoles, le secteur a le vent en pou­pe, mais peine pourtant à attirer : seuls 14% des Français pensent en effet que l’agriculture est un secteur qui recrute. Une idée re­çue que le syndicat agricole majoritaire veut mettre à bas : il a lancé le 23 octobre une nouvelle campagne de communication sous le slogan «Les métiers de l’agriculture : ils font tourner la tête».
Avec cinq affiches sur les thèmes de la croissance économique, du commerce extérieur, de l’emploi, de la gestion des territoires, du développement des zones rurales, ainsi que du patrimoine culturel et gastronomique français, la Fnsea ambitionne de «redonner des couleurs» aux 80 métiers agricoles existants, a indiqué son président, Xavier Beulin. «Ce sont des métiers d’avenir», à en juger par les besoins alimentaires qui vont perdurer et les nouveaux défis (bioénergie, biomatériaux etc.) à relever, a-t-il expliqué.
Douze mille affiches vont ainsi être visibles pendant un mois dans les campagnes françaises. Car, con­trairement à 2008, et son précédent plan de communication, le syndicat veut taper directement dans sa cible : les milieux ruraux.

Mettre l’emploi sur le devant de la scène
Par ailleurs, cinq visuels représentatifs de l’agriculture française, sur le lait, le vin, les céréales, les fruits et légumes et la viande seront diffusés dans la presse quotidienne régionale et dans la presse agricole départementale dans le courant du mois de no­vembre. Sans ou­blier une page Web sur les sites emploi agricole des partenaires : l’Apecita et le Fafsea. Le tout complété par des stickers pour promouvoir la campagne, augmenter son impact.
Pour compléter son action, la centrale organise quinze colloques régionaux d’ici au 20 décembre, à destination des employeurs agricoles. «Nous voulons remettre l’emploi sur le devant de la scène», a commenté Claude Cochonneau, président de la commission de l’emploi de la Fnsea. Et l’urgence est bien là, a-t-il ajouté, au regard des mesures prises par le gouvernement, dans le projet de loi de finances pour 2013 : elles visent, selon lui, à «enlever des sources de compétitivité» aux entreprises employeurs de main-d’œuvre. Sur près de 5 millions d’emplois localisés en milieu rural, 3,5 millions sont liés à l’agriculture, dont 1,7 million à la production.

Pour voir les affiches : www.lesmetiersdelagriculture.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde