Aller au contenu principal

Syndicalisme
La FNSEA a rencontré Marc Fesneau : ce qu'ils se sont dit

Le syndicat majoritaire avait rendez-vous le 23 mai avec le nouveau ministre de l'Agriculture et de la souveraineté alimentaire.

FNSEA et Fesneau
La rencontre entre la FNSEA et le nouveau ministre de l'Agriculture s'est tenue le 23 mai.
© FNSEA

A l'occasion de sa première rencontre avec le nouveau ministre de l'Agriculture Marc Fesneau, le 23 mai, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a présenté ses principales demandes. D'un point de vue général, le syndicat veut que l'intégration du terme « souveraineté alimentaire » à l'intitulé du ministère soit « suivie d'effets » - cette nouvelle dénomination était une demande de la FNSEA.

Le syndicat majoritaire a alerté le ministre sur les effets de la sécheresse, notamment sur les risques de baisse de cheptel en granivores. Christiane Lambert a notamment demandé la mise en place d'un « dispositif de lissage des prix » entre les secteurs végétaux et animaux.

La FNSEA plaide pour un suivi musclé de l'application de loi Egalim 2, la mise en oeuvre complète du plan de résilience, y compris son volet dédié aux cotisations sociales. Le syndicat suit de près la négociation du plan stratégique national (PSN) : « Il faut que Marc Fesneau tienne bon », plaide Christiane Lambert, alors que le ministère doit répondre aux observations de Bruxelles d'ici quelques jours.

Enfin, la FNSEA souhaite que le délégué interministériel dédié à l'application du Varenne de l'eau veille à l'application des textes d'application « dans les Dreal », afin notamment de limiter les périodes dédiées à la concertation autour des projets de stockage d'eau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde