Aller au contenu principal

Communication
La FNSEA sur le Tour de France pour promouvoir les métiers agricoles

Attirer de nouvelles recrues pour renouveler les générations d’exploitants et de salariés et redynamiser l’agriculture française. Telle est l’ambition de la FNSEA qui sera présente dans la caravane du Tour de France. 

Tour de France et agriculture
Les cadres et les équipes de la FNSEA vont, cette année et pendant trois ans, prendre leur bâton de pèlerin pour promouvoir les métiers de l’agriculture sur le Tour de France.
© D.R.

Les cadres et les équipes de la FNSEA vont, cette année et pendant trois ans, prendre leur bâton de pèlerin pour promouvoir les métiers de l’agriculture sur le Tour de France. « Rien qu’en agriculture, nous avons besoin de 60 000 à 70 000 personnes », a indiqué Jérôme Volle, président de la Commission Emploi de la FNSEA, le 28 juin.

« Nos métiers sont aussi méconnus (…) Le recrutement en agriculture se fait beaucoup par le bouche à oreille. Or aujourd’hui, cela ne suffit plus, nous devons en sortir », a ajouté la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert. Pour combler ce déficit de personnel et attirer de nouveaux chefs de culture, des caristes, des ingénieurs agricoles, mais aussi des bûcherons, des vétérinaires, des webmasters, etc., la FNSEA a lancé une vaste campagne de communication en marquant sa présence dans la caravane du Tour de France.

Sous le slogan « ma nature, mon futur, l’agriculture », elle entend séduire au-delà des 216 000 jeunes qui sont inscrits dans l’enseignement agricole. « Nous voulons aussi attirer les non issus du milieu agricole », a concédé Jérôme Volle, expliquant que dans son département ardéchois « la moitié des installés sont hors cadre familial ».

Caisse de résonance

Les besoins en main d’œuvre agricole sont en effet importants. Le dernier recensement général agricole indique une diminution de 4 % des actifs par an. « D’ici dix ans, la moitié d’entre eux pourront faire valoir leurs droits à la retraite », a précisé Christiane Lambert. Un enjeu majeur qui concerne près de 200 000 agriculteurs et qui aura « un impact sur notre modèle agricole, notre économie et notre souveraineté alimentaire », a-t-elle ajouté, précisant qu’il y a « 250 000 projets de recrutement dans le secteur agricole rien que pour 2022, de tout niveau de compétences et aussi bien dans les industries agroalimentaires que dans la forêt, l'aquaculture ou le conseil agricole ».

La présidente du syndicat majoritaire a aussi pointé les difficultés de recrutement de main d’œuvre salariée. « Nous voulons aussi montrer que du CAP au BAC +5, il n'y a pas de niveaux requis pour des emplois qui vont de celui d'agriculteur à celui de salarié, de chef de culture, d'ingénieur...», a précisé Jérôme Volle.

Avec une diffusion dans 190 pays, une moyenne journalière de 3,8 millions de téléspectateurs derrière leur écran (42,4 millions en audience cumulée), et plus de 10 millions de personnes sur le bord des routes, le Tour de France constitue une réelle caisse de résonance. La cible des 15-24 ans pourrait être d’autant plus atteinte que le Tour est diffusé cette année, sur Netflix, un canal très prisé des jeunes générations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Coup dur pour les éleveurs de volailles de la Haute Somme
Jusqu’ici, les éleveurs de volailles de la Somme craignaient une contamination d’influenza aviaire sans trop vouloir y croire.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde