Aller au contenu principal

Communication
La FNSEA sur le Tour de France pour promouvoir les métiers agricoles

Attirer de nouvelles recrues pour renouveler les générations d’exploitants et de salariés et redynamiser l’agriculture française. Telle est l’ambition de la FNSEA qui sera présente dans la caravane du Tour de France. 

Tour de France et agriculture
Les cadres et les équipes de la FNSEA vont, cette année et pendant trois ans, prendre leur bâton de pèlerin pour promouvoir les métiers de l’agriculture sur le Tour de France.
© D.R.

Les cadres et les équipes de la FNSEA vont, cette année et pendant trois ans, prendre leur bâton de pèlerin pour promouvoir les métiers de l’agriculture sur le Tour de France. « Rien qu’en agriculture, nous avons besoin de 60 000 à 70 000 personnes », a indiqué Jérôme Volle, président de la Commission Emploi de la FNSEA, le 28 juin.

« Nos métiers sont aussi méconnus (…) Le recrutement en agriculture se fait beaucoup par le bouche à oreille. Or aujourd’hui, cela ne suffit plus, nous devons en sortir », a ajouté la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert. Pour combler ce déficit de personnel et attirer de nouveaux chefs de culture, des caristes, des ingénieurs agricoles, mais aussi des bûcherons, des vétérinaires, des webmasters, etc., la FNSEA a lancé une vaste campagne de communication en marquant sa présence dans la caravane du Tour de France.

Sous le slogan « ma nature, mon futur, l’agriculture », elle entend séduire au-delà des 216 000 jeunes qui sont inscrits dans l’enseignement agricole. « Nous voulons aussi attirer les non issus du milieu agricole », a concédé Jérôme Volle, expliquant que dans son département ardéchois « la moitié des installés sont hors cadre familial ».

Caisse de résonance

Les besoins en main d’œuvre agricole sont en effet importants. Le dernier recensement général agricole indique une diminution de 4 % des actifs par an. « D’ici dix ans, la moitié d’entre eux pourront faire valoir leurs droits à la retraite », a précisé Christiane Lambert. Un enjeu majeur qui concerne près de 200 000 agriculteurs et qui aura « un impact sur notre modèle agricole, notre économie et notre souveraineté alimentaire », a-t-elle ajouté, précisant qu’il y a « 250 000 projets de recrutement dans le secteur agricole rien que pour 2022, de tout niveau de compétences et aussi bien dans les industries agroalimentaires que dans la forêt, l'aquaculture ou le conseil agricole ».

La présidente du syndicat majoritaire a aussi pointé les difficultés de recrutement de main d’œuvre salariée. « Nous voulons aussi montrer que du CAP au BAC +5, il n'y a pas de niveaux requis pour des emplois qui vont de celui d'agriculteur à celui de salarié, de chef de culture, d'ingénieur...», a précisé Jérôme Volle.

Avec une diffusion dans 190 pays, une moyenne journalière de 3,8 millions de téléspectateurs derrière leur écran (42,4 millions en audience cumulée), et plus de 10 millions de personnes sur le bord des routes, le Tour de France constitue une réelle caisse de résonance. La cible des 15-24 ans pourrait être d’autant plus atteinte que le Tour est diffusé cette année, sur Netflix, un canal très prisé des jeunes générations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La transhumance des moutons dans les prés salés de la baie de Somme est l’occasion d’échanger avec les éleveurs sur les conditions d’exercice de leur métier.
Une marée humaine s’annonce pour la fête de l’agneau
La nouvelle édition de la fête de l’agneau AOP des prés salés de la baie de Somme qui se tiendra ce samedi 16 septembre à Saint-…
Olivier Devillers cultive 4 ha de pommes de terre bio robustes. Un choix  agronomiquement cohérent.
Davantage de pommes de terre robustes dans la plaine
100 % de pommes de terre robustes chez les producteurs bio de la région en 2026. C’est l’objectif de la coopérative Norabio et de…
Déployée sur 3 hectares, la canopée d’une puissance de 2,9 MWc devrait permettre de réaliser une économie en eau de près de 30 % pour les cultures irriguées.
À Brouchy, une canopée agrivoltaïque totalement inédite
Ce 21 septembre, Benoît Bougler inaugurait une canopée agrivoltaïque de 3 ha sur son exploitation de grandes cultures à…
Betteraves : la richesse doit augmenter
Le second prélèvement de betteraves a été réalisé par la CGB Somme, lundi 28 août dans quatorze sites répartis sur l’ensemble du…
betteraves
Cristal Union prêt à accueillir de nouveaux producteurs
Le contexte est porteur et le groupe coopératif assure qu'il dispose des capacités industrielles nécessaires dans ses sites.
Semés plus tard, comparativement aux années précédentes en raison d’une forte pluviométrie printanière, les conditions météorologiques qui ont suivi ont toutefois été favorables à leur développement, «ce qui permettra pour bon nombre  d’éleveurs de se reconstituer un stock».
Bien calculer le prix du maïs sur pied de 2023
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde