Aller au contenu principal

La norme égyptienne réduit les ambitions françaises à l’export

La baisse des embarquements vers l’Egypte devrait être compensée par la hausse des débouchés algérien et marocain.

Au 31 janvier, 6,9 Mt avaient été expédiés vers les pays tiers, 19 % de plus qu'en 2012-2013.
Au 31 janvier, 6,9 Mt avaient été expédiés vers les pays tiers, 19 % de plus qu'en 2012-2013.
© S. Leitenberger



Situations contrastées pour les ventes de blé tendre à l'export, selon le tableau dressé le 12 février par FranceAgriMer. L’organisme public maintient ses estimations d’embarquement vers les pays tiers à 11,5 millions de tonnes (Mt) en 2013-2014 et ce malgré l’arrêt quasi complet des exportations vers l’Egypte. La France espérait en début de campagne vendre 1,2 Mt de blé tendre au plus gros importateur mondial mais les compteurs se sont arrêtés fin janvier à 640 000 t, soit 60 000 t de moins que lors de la campagne précédente à la même époque. Les ventes ont été neutralisées par la décision, le 27 janvier, de l'Autorité générale chargée de l'approvisionnement égyptien (Gasc) de mettre fin à la tolérance sur le taux d’humidité fixé à 13% dans le cahier des charges mais qui était accepté jusqu’à 13,5% moyennant réfactions sur le prix de vente. Cette nouvelle a ébranlé le marché français, dont les blés affichent un taux d’humidité moyen de 13,5%.
Olivia Le Lamer, de la direction «marchés, études et prospective» de FranceAgriMer, estime toutefois que les ventes françaises de blé tendre à l’Egypte pourraient progressivement reprendre et table sur environ 800 000 tonnes exportées en fin de campagne.

Stock de report en hausse de 160 000 t
Au 31 janvier, le cumul des embarquements de blé tendre vers les pays tiers depuis les ports français (6,9 Mt) dépassait de 19 % celui de 2012-2013 à la même date. Les achats algériens restaient prédominants (3,4 Mt) et étaient en augmentation de 40%.
L’autre bonne nouvelle vient d’un pays voisin : le Maroc. Les achats du royaume chérifien atteignaient 0,9 Mt début février (soit 36% de plus par rapport à la campagne 2012-2013 à la même date). «La mise à zéro du droit de douane à l’entrée sur le marché marocain depuis le 1er janvier est un élément favorable au décollage des importations», explique Olivia Le Lamer.
Sur l'Union européenne, FranceAgriMer a revu à la baisse ses prévisions de ventes de blé tendre (- 235 000 t). Au final, le stock de report de blé tendre pour 2013-2014 a été corrigé à la hausse de 160 000 t à 2,846 Mt.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde