Aller au contenu principal

Coopération
La nouvelle direction de Tereos présentera une « feuille de route » d'ici l'été

Le désendettement est « l'une des priorités » du nouveau président du conseil de surveillance de Tereos et de son directoire ; lesquels précisent que « dans ce cadre, une revue du portefeuille d'actifs est en cours ».

Tereos
© Tereos

La nouvelle feuille de route de Tereos sera présentée « d'ici l'été » prochain, a annoncé le 16 février sa direction remaniée. « Des audits d'évaluation ont été diligentés et permettront de déterminer une feuille de route d'ici l'été », a déclaré sans plus de précisions Philippe de Raynal, président du directoire, cité dans un communiqué sur les résultats trimestriels du groupe.

Ce nouveau cap sera scruté avec intérêt, six mois à peine après la prise de pouvoir d’adhérents opposés à la stratégie de la direction historique. Car, selon les résultats publiés le 16 février, même si elle a diminué d'environ 8% au 31 décembre, la dette nette de Tereos s'élève encore près de 2,7 Mrd€. C'est notamment cette donnée qui a inquiété les «frondeurs» et les a conduits à contester la stratégie de ce géant du secteur sucrier.

Le groupe a d'ailleurs indiqué le 16 février faire du désendettement « l'une de ses priorités » et a précisé que « dans ce cadre, une revue du portefeuille d'actifs est en cours ».

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 2% sur le troisième trimestre, à 1,15 Mrd€. L'Ebitda est en très nette progression (+11%), à 135 M€, bénéficiant notamment du rebond des prix du sucre.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Pour un échantillon de producteurs suivis par le groupe Carré, les charges de structure se montent à 1 098 €/ha en 2021.
Céréales : des charges de structure bien encombrantes
Depuis 2018, le groupe de négoce Carré réalise un suivi des coûts de production chez plusieurs de ses clients agriculteurs pour…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde