Aller au contenu principal

La Pac bénéficie à tous, sauf en France et au Royaume-Uni

Plus de six Européens sur dix conviennent que la Pac bénéficie à tous, pas seulement aux agriculteurs. Un avis que ne partagent toutefois pas la majorité des Français, ni des Britanniques. Le soutien à la Pac a sensiblement décliné depuis 2013.

Une récente enquête montre que la perception de la Pac par les citoyens européens est homogène à travers le Vieux-Continent, sauf en France et au Royaume-Uni.
Une récente enquête montre que la perception de la Pac par les citoyens européens est homogène à travers le Vieux-Continent, sauf en France et au Royaume-Uni.
© Réussir/Patrick Cronenberger

Quelque 62 % des Européens estiment que la Pac bénéficie à tous les citoyens, et pas seulement aux agriculteurs. C’est ce qui ressort d’une enquête Eurobaromètre menée entre le 17 et le 26 octobre 2015 auprès de 27 822 personnes dans les 28 Etats membres de l’Union européenne, et publiée le 6 janvier par la Commission de Bruxelles. Dans deux pays cependant, moins de la moitié des personnes interrogées sont de cet avis : 45 % seulement en France et 49 % au Royaume-Uni. Lors du précédent sondage de ce type, en novembre et décembre 2013, 77 % des Européens étaient d’accord avec l’affirmation selon laquelle la Pac bénéficie à tous. C’est dire que le consensus sur ce point s’effrite.
Parallèlement, 41 % des Européens jugent que le soutien financier accordé aux agriculteurs est «a priori adéquat», 13 % le jugeant «trop élevé» (31 % en Suède, aux Pays-Bas et au Danemark).

Responsabilités de chacun
L’enquête demandée par Bruxelles porte également sur les attentes des Européens à l’égard des agriculteurs. La première responsabilité des agriculteurs est de «fournir à la population une variété de produits de qualité», estiment 42 % des Européens (+ 4 points par rapport à l’enquête de 2013), selon l’Eurobaromètre d’octobre 2015. Viennent ensuite «assurer le bien-être des animaux d’élevage» (35 %, + 8 points), «protéger l’environnement» (30 %, - 2 points), «maintenir l’activité économique et l’emploi dans les zones rurales» (29 %, - 7 points), «assurer l’auto-suffisance alimentaire de l’Union européenne» (25 %, - 4 points) et «encourager et améliorer la vie à la campagne» (24 %, + 3 points).
56 % des personnes interrogées considèrent que, dans le domaine agricole et rural, l’un des principaux objectifs de l’Union européenne devrait être de «garantir des produits agricoles de bonne qualité, sains et sûrs». Le second objectif prioritaire cité est d’«assurer des prix alimentaires raisonnables pour les consommateurs» (51 %), suivi par «garantir un niveau de vie équitable aux agriculteurs» (49 %), puis par «assurer un approvisionnement alimentaire stable dans l’Union euro­péenne» (40 %).

Bénéfices et budget de la Pac
Les 62 % des Européens qui con­viennent que la Pac bénéficie à tous les citoyens, et pas seulement aux agriculteurs, sont tout de même 15 % de moins qu’en 2013 : 87 % à Malte, 48 % à Chypre, et, à l’inverse, seulement 45 % en France et 49 % au Royaume-Uni. Dans ces deux derniers Etats membres, seulement 11 % des personnes interrogées partagent «totalement» cet avis.
Le soutien financier apporté par l’Union européenne aux agriculteurs est «a priori adéquat» pour 41 % des Européens (- 4 points par rapport à 2013), «trop bas» pour 29 % (+ 3 points), «trop élevé» pour 13 % (31 % en Suède, aux Pays-Bas et au Danemark, 22 % au Luxembourg). 45 % des Européens seraient favorables à une augmentation de ce soutien financier sur les dix prochaines années, 13 % à une baisse (notamment au Danemark), 29 % au statu quo.

Conditionnalité et verdissement
Enfin, il s’agissait aussi pour la Commission de tester la sensibilité des Européens aux conditions agro-écologiques. Plus de quatre Européens sur cinq jugent «justifié» le mécanisme de conditionnalité des paiements directs, c’est-à-dire leur réduction si les règles ne sont pas respectées (bien-être animal, normes environnementales et de sûreté alimentaire).
87 % des personnes interrogées sont, par ailleurs, favorables au maintien du verdissement de la Pac, 44 % étant «totalement pour» et 43 % «plutôt pour», tandis que 6 % y sont «opposés» (12 % en Autriche, 10 % en Allemagne, 10 % en Slovénie).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde