Aller au contenu principal

La plate-forme Improve a été lancée officiellement à Amiens

Un nouvel outil associant industriels et chercheurs pour la valorisation des protéines végétale.

Il aura fallu trois ans pour le concrétiser, le projet d'institut mutualisé pour la valorisation des protéines végétale, dénommé Improve, entre maintenant dans sa phase de réalisation. Il a été officiellement lancé le 12 septembre dernier à Amiens en présence du président du Conseil régional, Claude Gewerc, et du préfet de région Jean-François Cordet.
Fait notable, il a été le premier projet à bénéficier des fonds du programme d'investissements d'avenir lancé par L'Etat, à hauteur de 2,9 millions d'euros. Une part non négligeable de l'investissement qui nécessite au total plus de 8 millions d'euros.
Concrètement, Improve va s'installer dans une halle technologique de 800 m2 à Dury, non loin du CVG (Centre de valorisation des glucides). Les premiers recrutements vont démarrer. Cette plate-forme d'innovation réunira à terme une trentaine de personnes.
On va y travailler à trouver de nouvelles applications industrielles pour les protéines d'origine végétale (blé, maïs, pois, lupin, luzerne, etc.) : nouveaux matériaux, bioplastiques, peintures, cosmétiques, etc. Le champ est très vaste. Le premier projet de recherche doit démarrer d'ici peu.

Synergie
Ce qui fait la solidité d'Improve, c'est que quatre grandes entreprises agro-industrielles s'y sont impliquées : Tereos Syral, Sofiprotéol, Siclaé et In Vivo. Elles seront associées avec des acteurs de la recherche et du transfert de technologie : l'Inra, l'Université de Picardie Jules Verne et le CVG. Chaque partenaire pourra ainsi inspirer des thèmes de recherche et apporter ses connaissances et ses compétences. "Le but est de regrouper les forces dans cette plate-forme mutualisé afin d'atteindre des cycles de recherche développement assez courts", a commenté Anne Wagner, la présidente d'Improve. "C'est une plate-forme qui fera profiter de ses résultats et de ses services les industriels partenaires, mais aussi l'ensemble des entreprises du secteur", a-t-elle ajouté.
Avec ce nouvel outil qui s'ajoute au projet "Pivert" spécialisé dans la chimie du végétal (une bio raffinerie va être construite à Compiègne), la Picardie s'affirme comme un grand centre de recherche développement pour de nouvelles utilisations des ressources végétales. Ces initiatives ont été portées par le pôle de compétitivité industrie et agro-ressources, commun avec la région Champagne Ardenne, qui favorise les synergies entre le monde économique, la recherche et la formation. Reste maintenant à attendre des retombées très concrètes pour l'agriculture et l'agro-industrie régionales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde