Aller au contenu principal

La pluie contrarie la récolte des céréales

Le petit «battement» dans les récoltes, que connaît la Somme, depuis vendredi dernier est lié au temps pluvieux et orageux.

La maturité des blés est là, reste à attendre des conditions climatiques plus propices pour entrer vraiment dans le vif 
de la moisson.
La maturité des blés est là, reste à attendre des conditions climatiques plus propices pour entrer vraiment dans le vif
de la moisson.
© AAP
Commencée peu après le 15 juillet, la récolte des blés s’est poursuivie la semaine dernière, jusqu’à vendredi soir, principalement dans l’Est du département. Pour Noriap, un tiers des surfaces a d’ores et déjà été récolté. Chez Sana Terra, 35 % des blés ont été battus dans le Santerre, alors que peu de choses ont été faites dans l’Amiénois. Chez Cap Seine, plus de 20 % des blés ont été moissonnés du côté de Corbie et dans le Santerre. A l’Ouest, les récoltes de blé ont à peine commencé. Chez Calipso, seulement 3 % des surfaces ont été fauchés. Cela étant, la maturité est là, reste à attendre des conditions climatiques plus propices pour entrer dans le vif du sujet  !
Concernant les premiers résultats, les responsables des organismes stockeurs s’étonnent. Les rendements surprennent car ils sont bien supérieurs à la moyenne, même s’il est difficile d’en donner une estimation précise à ce stade. De même, la qualité semble au rendez-vous. Les PS sont bons, pouvant avoisiner les 80 kg. Côté protéines, les résultats, encore trop aléatoires, ne permettent pas de tirer de réelles conclusions. Les taux ne semblent pas exceptionnels et devraient rester moyens.

Pois : bonne qualité
Au Sud et à l’Est, Noriap a déjà récolté 85% de ses pois protéagineux. Le rendement moyen ne dépasse pas les 48 qtx. Néanmoins, du point de vue de la qualité, la récolte paraît bonne. Chez Sana Terra, le niveau de protéine est correct. A l’Ouest du département, la récolte des pois vient tout juste de démarrer.

Colzas : rendements en baisse
La récolte des colzas est également bien entamée. Chez Cap Seine, 80 à 90% des surfaces ont déjà été récoltées, tandis que chez Calipso on n'en est qu'à 20 %. La proportion est de 30% chez Sana Terra, avec des rendements estimés autour de 45 qtx en moyenne, ce qui est sensiblement inférieur à la récolte précédente. En revanche, la qualité est là aussi, à ce jour, satisfaisante et les colzas sont très propres.

Semences fourragères : bonne récolte
Les semences fourragères continuent de surprendre. Après les bons résultats des trèfles incarnats, c’est maintenant les ray-grass anglais précoces et semi-tardifs qui s’annoncent satisfaisants, avec des facilités de récolte remarquables et des résultats qualitatifs très positifs.
«Chez BenoistSem, nous avons déjà récolté les trois quarts des fétuques», se félicite François Lambertyn. Pour la SFP (Société fourragère de Picardie), c’est désormais chose faite ! La récolte a été bonne et les rendements bruts sont très satisfaisants.
Pour la SFP, il reste à récolter les ray-grass anglais tardifs et 95 % des espèces de printemps, telles que l’avoine et la vesce. Pour cette dernière espèce, la récolte révèle une certaine hétérogénéité. «Pour le moment, les rendements sont moyens, du fait des conditions climatiques sèches du printemps, mais rien n’est joué. On ne peut pas exclure une amélioration dans les semaines qui viennent», affirme Géraldine Briet, technicienne à la SFP.
Quant aux trèfles violets, ils seront récoltés à partir du 15 août, en commençant du côté de Montdidier.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde