Aller au contenu principal

Politique
La Première ministre du nouveau quinquennat Macron s'appelle Elisabeth Borne

Après avoir occupé les fonctions de ministre du Travail et de la Transition écologique et des Transports, Élisabeth Borne a été nommée à Matignon en remplacement de Jean Castex, le 16 mai.

Elisabeth Borne
Elisabeth Borne lors d'un déplacement de campagne pour les élections législatives à Maltôt dans le Calvados, le 15 mai, aux côtés des agriculteurs et participants de l'édition 2022 du Boeuf en fête pour échanger sur les enjeux pour l’agriculture et une alimentation de qualité accessible à tous.
© Twitter - Elisabeth Borne

« Le président de la République a nommé Mme Élisabeth Borne Première ministre et l’a chargée de former un gouvernement », a annoncé l’Élysée dans un communiqué le 16 mai. Âgée de 61 ans, investie candidate de la majorité aux législatives dans le Calvados, la nouvelle locataire de Matignon était ministre du Travail dans le gouvernement de Jean Castex (depuis juillet 2020).

Dans les gouvernements Philippe, Mme Borne a été chargée des portefeuilles de la Transition écologique et solidaire (depuis juillet 2019) et des Transports (depuis 2017). En 2020, elle avait déclaré que le « modèle agricole » était « arrivé à bout de souffle », estimant qu'il faut « produire autrement ». Son passage Hôtel de Roquelaure a aussi été marqué par une controverse législative sur la taxation de l’huile de palme.

Classée plutôt à gauche, Élisabeth Borne a œuvré dans les cabinets de Lionel Jospin (Matignon) et Ségolène Royal (ministère de l’Écologie). Avant la politique, cette diplômée de Polytechnique et des Ponts et chaussées a mené une carrière dans le privé, dans les transports (SNCF, présidente de la RATP) et les travaux publics (Eiffage).

Jean Castex Elisabeth Borne
Elisabeth Borne succède à Jean Castex à Matignon.
© Matignon

Entre les deux tours de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron avait annoncé que son futur Premier ministre serait « directement chargé de la Planification écologique », et serait épaulé de deux ministres, en charge de la « Transition énergétique » et de la « Planification écologique territoriale ».

La FNSEA salue un « signe de volonté d'écoute »

Réagissant à la nomination d’Élisabeth Borne comme Première ministre, la FNSEA a salué le même jour, un « signe de volonté d’écoute et de dialogue, notamment avec les corps intermédiaires ».

Rappelant que la cheffe du gouvernement sera chargée de la planification écologique, le syndicat majoritaire voit dans cette nouvelle attribution un « changement de cap majeur » et espère « sortir des décisions de court terme subies par les agriculteurs au jour le jour ».

« Cette planification doit se concilier avec l’objectif de souveraineté alimentaire et s’appuyer sur tous les travaux menés par le monde agricole », estime la FNSEA, qui demande que l’agriculture ait « toute sa place dans les arbitrages de la planification écologique ». Et de fixer deux chantiers prioritaires : la « souveraineté alimentaire française et européenne » et « un accès de tous à une alimentation sûre, saine et durable ».

Alors que la composition du gouvernement est attendue dans les prochains jours, la FNSEA conclut en demandant un « ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire de plein exercice ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde