Aller au contenu principal

Réforme de la Pac
La présidence portugaise du Conseil européen propose 25% pour les éco-régimes

La part de l'éco-régime dans le paiement des aides directes de la Pac reste un sujet majeur des discussions dans la négociation de la Pac pour la période 2023-2027.

paiement vert
La présidence portugaise du Conseil européen va proposer de porter la part des paiements directs à consacrer aux éco-régimes à 25%.
© Pixabay

En vue de faire avancer les discussions sur la réforme de la Pac et en particulier sa future architecture verte, la présidence portugaise du Conseil va proposer aux ministres de l’Agriculture de l’UE, qui se réunissent le 26 avril en visio-conférence, d’accepter de porter la part des paiements directs à consacrer aux éco-régimes progressivement à 25%.

Les ministres s’étaient difficilement mis d’accord en octobre sur un chiffre de 20%, mais le Parlement européen demande, lui, que cette part soit fixée à 30%.

La nouvelle approche suggérée par le Portugal se ferait en deux étapes : d’abord 22% en 2023 et 2024, puis 25% en 2025 et au-delà. Et durant les deux premières années (2023 et 2024), une période d'apprentissage est prévue durant laquelle les États membres ne seront pas sanctionnés s’ils s’écartent des objectifs fixés (sous certaines conditions).

Le Portugal espère obtenir le feu vert des Vingt-sept avant la réunion de négociation en trilogue avec le Parlement européen sur ce dossier prévue le 30 avril. Des négociations sur lesquelles le Parlement européen est toujours aussi critique, dénonçant le manque d’efforts fait par le Conseil.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde