Aller au contenu principal

Arboriculture
La production raisonnée de pommes pour tous

A l’occasion de la nouvelle récolte, 36 vergers français labellisés « écoresponsables » accueillent petits et grands pour des journées pédagogiques et ludique autour de la pomme. Dans la Somme, trois entreprises ouvrent leurs portes à partir du 27 août jusqu’au 11 septembre.

vergers écoresponsables
Aux Vergers du Santerre, les portes ouvertes labellisées "Vergers écoresponsables", c'est les 27 et 28 août.
© V.F.

Pourquoi certaines pommes sont vertes quand d’autres sont rouges ? Et leur goût sucré, d’où vient-il ? Comment protège-t-on les arbres fruitiers des maladies ? Quand a lieu la récolte ? Pour répondre à toutes ces questions – et d’autres encore -, les professionnels français de l’arboriculture labellisés « vergers écoresponsables » ouvrent leurs portes le temps d’un week-end.

Dans la Somme, trois exploitations arboricoles participent à l’opération. A Fresnes-Mazancourt, Les vergers du Santerre sont les premiers à ouvrir le bal en donnant rendez-vous aux gourmands les 27 et 28 août. Puis ce sera au tour du Domaine de Moismont le 10 septembre et des Vergers du Franc Picard les 10 et 11 septembre, à Vron. 

Fonction de son organisation et de ses affinités, chaque exploitation est libre de proposer un certain nombre d’animation au public qu’il accueille. Au programme pour les vergers du Santerre et du Franc Picard, des visites pédagogiques des vergers sont proposées par les producteurs, ainsi qu’une libre cueillette. Au Domaine de Moismont, Bernard Nicolaï proposera des visites pédagogiques de ses vergers, ainsi que des jeux pour les enfants ou encore un jeu de piste dans le verger.

vergers écoresponsables
Visite du verger, jeu de piste et cueillette sont prévus au Domaine de Moismont.
© V.F.

Créé il y a 10 ans, le label « Vergers écoresponsables » rappelle qu'il a été précurseur en la matière avec la promesse de répondre aux attentes des consommateurs qui réclament « davantage de naturalité et de produits français ». Pour atteindre ce niveau d’exigence et répondre à un cahier des charges strict, les pomiculteurs disposent d’une palette de solutions pour « faire de la nature leur alliée ». Cette démarche d’agroécologie et de progrès s’appuie sur des principes de production qui « préservent et nourrissent les équilibres naturels du verger ». A la fois référence et gage de qualité, il représente aujourd’hui « 70% des pommes cultivées en France et il est connu par près d'1 Français sur 2 », explique l'association qui gère le label.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde