Aller au contenu principal

Politique
La profession agricole à l'Elysée : un choc de simplification très attendu

Les représentants de la Fnsea, JA, Apca, MSA et Coop de France reçus par François Hollande le 22 juillet.

Xavier Beulin, à sa sortie de l'Elysée : "j'ai demandé à nouveau au président de la République qu'il intervienne auprès du président de la Commission européenne sur cette question de restitution à l'exportation pour le poulet".
Xavier Beulin, à sa sortie de l'Elysée : "j'ai demandé à nouveau au président de la République qu'il intervienne auprès du président de la Commission européenne sur cette question de restitution à l'exportation pour le poulet".
© Actuagri

 

Après une heure passée dans le bureau de François Hollande le 22 juillet, Xavier Beulin, le président de la Fnsea a pu mesurer la bonne connaissance des sujets agricoles par le président de la République. Ce rendez-vous avait été pris suite à la manifestation parisienne du 23 juin en faveur de l’élevage. Accompagné de Guy Vasseur (chambres d'agriculture), François Thabuis (JA), Philippe Mangin (Coop de France) et Gérard Pelhâte (MSA), le président de la Fnsea a insisté sur la simplification des normes, «essentiel pour la compétitivité des filières». Guy Vasseur avait remis cinquante propositions à ce sujet au Premier ministre le 18 juin. La première production concernée par le «choc de simplification» serait le secteur porcin. Le président de la République leur a annoncé un allègement des procédures pour les installations classées porcines qui permettrait de diminuer le temps pour l’obtention des agréments. La mesure ne devrait concerner que des exploitations de taille «ne supposant pas d’étude d’impact trop lourde», a rapporté Xavier Beulin tout en indiquant que d’autres simplifications administratives devraient suivre.

Restitutions à l'export
Dans les sujets d’actualité, la décision de la Commission européenne d’interdire les restitutions à l’exportation pour la volaille a été abordée (voir en page III). «J’ai demandé au président qu’il intervienne auprès du président de la Commission européenne sur cette question», a fait savoir Xavier Beulin. Pour lui, il n’y avait pas «d’urgence à démanteler ce dispositif». Il avait déclaré précédemment à l'AFP le 19 juillet «C'est toute la filière avicole qui risque de ressentir l'onde de choc : on a environ 2,5 millions de mètres carrés qui produisent du poulet pour l'exportation vers le Proche et le Moyen-Orient, qu'en fait-on ?» soulignant que si «on reverse leur production sur le marché national on déstabilise toute la filière».
Depuis plusieurs semaines les laitiers livrant à Lactalis manifestent (voir en page II). Le rendez-vous avec le président et le ministre de l’Agriculture, également présent, a été l’occasion d’évoquer le problème.

Lactalis, Pac et retraites
«Nous voulons que Lactalis prenne en compte les tendances du marché et rémunère les producteurs en augmentant le prix du lait. Nous avons réitéré notre demande de pression amicale auprès de Stéphane Le Foll», a indiqué Xavier Beulin.
Concernant l’application de la Pac en France, le président de la Fnsea a signalé que des propositions seront faites au ministre suite au conseil fédéral de la Fnsea qui devait se dérouler le 24 juillet.
Sur la question des retraites agricoles, un rendez-vous est prévu ce vendredi 26 juillet entre la ministre de la Santé, Marisol Touraine, le ministre de l’Agriculture et les partenaires sociaux sur les retraites agricoles. Pour Xavier Beulin,  «il est temps de remettre à niveau les retraites agricoles». Les questions des 25 meilleures années et des retraites complémentaires seront parmi les sujets abordés.

Coop de France demande un report de l’écotaxe
Autre sujet abordé l'écotaxe poids lourds. Philippe Mangin a déclaré que sa mise en œuvre au 1er octobre est impossible.«6 000 véhicules sont à équiper d’ici là (en équipements de géolocalisation). On ne sera jamais prêt» Coop de France a réclamé un report de la mesure au 1er janvier 2014.
Autre demande, la suppression des 10 % d’augmentation de l’écotaxe à cette date. «L’écotaxe représente 5 à 8 % de hausse des coûts de transport. Comme les transporteurs la répercuteront, elle sera supportée par la filière. Et ce n’est pas le moment».
S’agissant du coût du travail, le président de Coop de France a rappelé les distorsions de concurrence avec l’Allemagne. «François Hollande doit continuer à faire en sorte de convaincre son homologue Angela Merkel d’instaurer un Smic en Allemagne».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde