Aller au contenu principal

La réserve ornithologique de Grand-Laviers inaugurée

Une nouvelle destination pour les bassins de l’ancienne sucrerie d’Abbeville.

Le préfet Jean François Cordet, Claude Gewec président de la région Picardie, Christian Manable président du Conseil général de la Somme, Edouard-Alain Bidault, président de la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage et Yves Butel, président de la Fédération des chasseurs, ont inauguré le 13 juin le site ornithologique de Grand-Laviers.
Le préfet Jean François Cordet, Claude Gewec président de la région Picardie, Christian Manable président du Conseil général de la Somme, Edouard-Alain Bidault, président de la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage et Yves Butel, président de la Fédération des chasseurs, ont inauguré le 13 juin le site ornithologique de Grand-Laviers.
© AAP

Vendredi 13 juin, la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage a inauguré la réserve ornithologique de Grand-Laviers. L’aventure a commencé en mars 2010 quand la Fédération des chasseurs de la Somme, la Fondation et l’agence de l’eau Artois Picardie ont acquis les quarante hectares autrefois utilisé comme bassins de décantation de la sucrerie d'Abbeville. En octobre de la même année, le site a été réhabilité en réserve de chasse et faune sauvage. Depuis, l’ensemble des acteurs de ce projet se sont engagé à respecter un plan de gestion pendant cinq années.
Grâce aux financements de l’Agence de l’eau, du Conseil général de la Somme et de la région Picardie, la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage a restauré le système hydraulique en utilisant l’eau du canal de la Somme.
«Nous devions respecter le caractère ouvert du paysage, protéger le site en tant que réserve de chasse mais aussi assurer un suivi ornithologique et végétal», explique Jean-Paul Lecomte, technicien cynégétique à la Fédération des chasseurs. En juillet prochain, le parc sera ouvert au public tous les jours.
Yves Butel, président de la Fédération des chasseurs, s’est félicité de la réussite du projet : «Sans l’aide du Conseil régional de Picardie, du Département, de l’Agence de l’eau, de la fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage, du syndicat mixte Baie de Somme et de la Communauté de communes de l’Abbevillois nous n’aurions pu réhabiliter ce site qui compter à ce jour plus de cent cinquante espèces dont une rare : la grenouille arboricole.
La Fédération des chasseurs s’efforce de préserver son territoire pour une chasse durable et raisonnée». Pour Christian Mana­ble, président du Conseil général, «cette réserve ornithologique illustre le besoin de se retrouver autour d’une même vision : les espaces naturels».
Jean-Claude Busine, président du Syndicat mixte Baie de Somme, admet que "les chasseurs des champs n’ont pas de leçons à recevoir des écologistes des villes". Jean-Franois Cordet, préfet de la région Picardie et de la Somme, a rappelé qu’en reconfigurant les friches industrielles, ce sont les activités économiques de toute une région qui se développent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde