Aller au contenu principal

La retraite : un temps pour continuer à se rendre utile

Echos de l'assemblée générale de la section des retraités de l'agriculture de la Fdsea de la Somme.

© AAP

Pour la dixième année consécutive, c'est à Bernaville que les retraités de l'agriculture de la Somme ont tenu leur assemblée générale le 19 mars dernier, jour de la saint Joseph, sous la présidence de Francis Théron. Cette section de la Fdsea, forte de plus de trois mille adhérents, manifeste toujours un réel dynamisme. En témoigne la participation à cette assemblée, plus de trois cents personnes réunies pour l'occasion. Et les activités qui ont mobilisé les adhérents tout au long de l'année écoulée : réunions cantonales et inter-cantonales qui associent convivialité et informations sur des sujets variés, actions revendicatives, participation à la vie locale, voyages... Cette année, c'est Francis Damay qui présentait ce rapport d'activité à la place de Marcel Devyldère auquel il a succédé en tant que secrétaire général de la section.
Le programme de cette assemblée 2013 laissait une large place aux questions fiscales et sociales, avec l'intervention de Stéphane Lefever, fiscaliste à la Fdsea. On en trouvera l'essentiel dans les pages suivantes. On y a bien entendu évoqué les revendications des anciens exploitants résumées dans une motion votée au congrès de la section nationale, et que les retraités de l'agriculture de la Somme ont également adoptée à l'unanimité. "La défense des retraités agricoles reste toujours notre cheval de bataille. Nous voulons être traités comme les autres assurés sociaux", a déclaré Marie-Paule Legay, vice présidente de la section nationale, qui s'est faite l'écho du congrès national. Et si les choses bougent sur certains points, les "miettes de pain" adressées par courrier au président de la République par les anciens exploitants de l'Aisne à la fin de l'année dernière y sont sans doute pour quelque chose. Henri Carton, président des anciens exploitants de ce département, a raconté comment s'était déroulée cette action dont le succès tient largement à l'audience que lui ont donnée les médias, chose qui n'était pas prévue par ses initiateurs.

Retraite active
Ce n'est pas parce qu'on est en retraite que l'on ne doit plus rien faire. L'inaction quand on est encore valide n'est pas bonne pour l'homme. "La retraite n'est pas l'envers du travail", a rappelé très justement Francis Théron. "A nous d'imaginer des activités utiles à tous". Ne serait-ce déjà qu'en transmettant les valeurs morales et les fondements de la culture française dont les paysans doivent être les ambassadeurs, selon des propos de Xavier Beulin repris par Francis Damay. "Notre point de vue est devenu minoritaire, nous sommes même rejetés... corrigeons l'image qu'on nous donne, sensibilisons nos compatriotes à la qualité de notre agriculture", a insisté ce dernier.
Francis Théron a de nouveau appelé les adhérents à renforcer la section. "Recrutons, faisons mieux participer les femmes, assurons le renouvellement des responsables", a-t-il souligné. Il a conclu sur l'importance de "donner une image positive de la retraite. Persuadons-nous qu'il est nécessaire de bien vieillir au lieu de se dire qu'il ne faudrait pas vieillir. A la retraite, on devient maître de son temps... et pour longtemps. Utilisons-le donc au mieux".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde