Aller au contenu principal

La Russie met l'embargo sur le porc européen

Près du quart des exportations européennes vers les pays tiers concernées.

Les autorités russes ont décidé de suspendre les importations de viande porcine en provenance de l’Union européenne à la suite de la découverte de sangliers atteints de peste porcine africaine en Lituanie. La décision n’est pas sans conséquence : chaque année quelque 750 000 tonnes de viande et de produits porcins sont expédiés des différents pays de l’Union européenne vers la Russie. Elles représentent, à elles seules, près du quart des exportations européennes vers les pays tiers, selon le Marché du porc breton (MPB).
Ce dernier reproche à la Commission européenne de tergiverser et de s’être fâchée avec Vladimir Poutine, il y a quelques jours, à l’occasion du Sommet UE/Russie sur des sujets de politique générale, en fait l'Ukraine. «La Commission doit prendre les mesures adéquates pour rapidement ramener la Russie dans les négociations», estime le MPB. Avant de rajouter que si tel n’était pas le cas, la France devrait « négocier en urgence un accord bilatéral avec la Russie».
Avec l’analyse suivante : «que la France et plus particulièrement son bassin de production, situé à plus de 2 500 km de la Lituanie, a des arguments pour justifier aux Russes des garanties sanitaires sur la base d’une production issue de porcs nés, élevés, abattus en France». Et le MPB de faire le parallèle entre l’autorisation de Bruxelles aux importations de viande canadienne et bientôt américaine, «pour déstabiliser le marché intérieur européen», et de l’autre sa capacité à fâcher l’ensemble de l’Europe avec les Russes, «pour des raisons qui ne concernent absolument pas le commerce».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde