Aller au contenu principal

La séquestration du carbone au menu du Conseil agricole

La présidence finlandaise du Conseil espère faire avancer les discussions sur les aspects environnementaux et climatiques des propositions de la Commission. La réunion informelle des ministres de l’Agriculture des Vingt-huit, à Helsinki du 22 au 24 septembre, sera consacrée à la question de la séquestration du carbone dans les sols.

L’agriculture, comme l’ensemble des secteurs à émissions diffuses, devra participer à l’effort de stockage de carbone 
dans le sol, dans le cadre des objectifs de réduction de gaz à effet de serre de l’UE à l’horizon 2030.
L’agriculture, comme l’ensemble des secteurs à émissions diffuses, devra participer à l’effort de stockage de carbone
dans le sol, dans le cadre des objectifs de réduction de gaz à effet de serre de l’UE à l’horizon 2030.
© Ministère de l’Agriculture



Ne croyant pas réellement à la possibilité d’aboutir à un accord - compte tenu notamment de l’absence de visibilité sur le budget agricole -, la présidence finlandaise du Conseil ne compte pas mener des négociations à marche forcée. Il n’y aura donc pas de Conseil agricole formel en septembre. Prévue du 22 au 24 septembre à Helsinki, la rencontre informelle sera consacrée à la question de la séquestration du carbone dans les sols pour lutter contre le changement climatique. En coulisses, les discussions devraient également porter sur la nomination du futur commissaire à l’Agriculture et sur le Brexit.
Dans son document destiné à orienter la discussion sur la séquestration du carbone, la Finlande rappelle que 51 milliards de tonnes d’équivalent CO2 sont stockées dans la couche arable des terres agricoles de l’UE. En comparaison, les émissions annuelles totales de l’UE représentent environ 4,4 milliards de tonnes d’équivalent CO2 (2016). Dès lors, les augmentations et les pertes de carbone organique dans les sols agricoles peuvent affecter considérablement le bilan total de gaz à effet de serre de l’UE, souligne le document. Mais des incertitudes entourent encore la capacité de séquestration du carbone dans les sols. Le changement des conditions climatiques, notamment, peut avoir un impact sur leur capacité à séquestrer et à stocker le carbone.
L’agriculture, comme l’ensemble des secteurs à émissions diffuses (habitat, déchets, etc.), devra de toute façon participer à l’effort, dans le cadre des objectifs de réduction de gaz à effet de serre de l’UE à l’horizon 2030. La Finlande va donc demander aux ministres de donner leur avis sur le rôle que la future Pac pourra jouer dans cet objectif. Ils sont également appelés à indiquer s’ils prévoient de mettre en place des mesures spécifiques dans le cadre de leurs plans stratégiques.

Des outils déjà prêts
Pour cette Pac post-2020, la Commission européenne a proposé de renforcer le piégeage du carbone en créant un nouvel indicateur d’impact, qui encourage tous les États membres à améliorer l’état actuel de leurs sols. Pour atteindre cet objectif, un certain nombre des bonnes conditions agricoles et environnementales (BCAE) de la conditionnalité renforcée seront mises à contribution.
De plus, les États membres pourront concevoir des mesures supplémentaires de soutien, soit dans le cadre des éco-régimes du premier pilier, soit dans le cadre des mesures de développement rural du deuxième pilier. La Commission a également présenté un dispositif de carbone agricole en mai qui encourage les États membres à concevoir des régimes de soutien aux pratiques agricoles favorables à la séquestration du carbone, ainsi que l’initiative «un hectare», en avril qui vise à inciter les agriculteurs à s’engager dans le reboisement.
Enfin, l’une des questions clés, souligne la Finlande, est de trouver des méthodes de suivi appropriées et harmonisées pour suivre les impacts réels des différentes mesures sur les stocks de carbone.

 

Un nouveau ministre lituanien de l’Agriculture

Andrius Palionis a été nommé le 21 août en tant que nouveau ministre de l’Agriculture lituanien. Il succède à Giedrius Surplys dans le cadre d’un remaniement ministériel. Andrius Palionis, du parti social-démocrate, est membre du Parlement lituanien depuis 2012.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde