Aller au contenu principal

Promotion
La Somme au Sia, une expérience à renouveler

Chambre d’agriculture et Département tirent un bilan positif de leur participation conjointe au dernier Salon international de l’agriculture. Au point de souhaiter un renouvellement de l’opération l’an prochain.

Pour la Chambre d’agriculture de la Somme comme pour les entreprises présentes et le Conseil départemental, la participation commune au Sia 2024 est une réussite… à renouveler.
Pour la Chambre d’agriculture de la Somme comme pour les entreprises présentes et le Conseil départemental, la participation commune au Sia 2024 est une réussite… à renouveler.
© Département de la Somme

Quelques semaines après la fermeture des portes du Salon international de l’agriculture à Paris, Chambre départementale d’agriculture et Conseil départemental de la Somme se satisfont d’une participation commune pendant toute la durée de l’événement. Lors de la session de la Chambre consulaire qui s’est tenue ce lundi 19 mars, c’est d’abord sa présidente, Françoise Crété qui s’en est félicitée : «Cette année, a-t-elle déclaré, nous avons assisté à une vraie montée en puissance de la présence de notre département au Sia, et c’est tant mieux. Depuis plusieurs années, nous souhaitions avoir une présence plus visible de nos agriculteurs et de nos productions lors du Salon et c’est grâce au Département de la Somme que nous avons pu le faire.» Pour Françoise Crété, cela ne fait aucun doute : «Cela a été une expérience très enrichissante !»
Chaque jour, des produits tels que l’Avocette, les yaourts fermiers, les conserveries, la spiruline, les boissons «made in Somme» ont été mises en avant et proposées à la dégustation. Parmi les entreprises «fleurons» de la Somme, on notait également la présence de Mousline.

 

Nombreux échanges

Pour Olivier Morel, directeur adjoint de la Chambre d’agriculture, cela ne fait pas non plus l’ombre d’un doute : «Il y a eu beaucoup de passage sur le stand, et pas seulement le jour de l’inauguration de l’espace Hauts-de-France, ce qui a donné lieu à de nombreux échanges.»  Vice-président en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation au Conseil départemental de la Somme, Emmanuel Noiret est, quant à lui, revenu sur la mission qui lui avait été confiée par le président du Département, Stéphane Haussoulier, en ce qui concerne la promotion de l’agriculture au-delà des frontières samariennes : «L’an dernier, a-t-il rappelé, Stéphane Haussoulier nous avait demandé ce que nous pourrions faire… C’est comme cela que nous avons pris contact avec la Région Hauts-de-France pour discuter de la présence de notre département dans un stand régional. De quelques mètres carrés initialement prévus, nous en avons eu 16 ! Ce stand, il a fallu l’animer pendant dix jours et je pense sincèrement que cela a été une réussite.»

 

Plus grand, plus beau l’an prochain

Pour l’an prochain, sauf cataclysme, l’expérience devrait être renouvelée. Emmanuel Noiret, comme la Chambre d’agriculture le souhaitent. Ce qui donne déjà lieu à des réflexions pour «améliorer» la participation de la Somme au Sia. «Pour l’an prochain, nous aurons un stand qui sera encore mieux», a promis le vice-président du Département. «Des pistes d’amélioration ont été identifiées», a-t-il ajouté. Sur une idée de Mathilde Degrendel, un espace de restauration pour permettre la dégustation de spécialités samariennes pourrait être aménagé. Au regard de la fréquentation de celui mis en place par la Fédération nationale des chasseurs, au sein de l’espace Hauts-de-France, on ne peut effectivement que souscrire à l’idée. «Déguster les produits de la Somme préparés par des chefs serait un vrai plus», a abondé Françoise Crété.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Dans certaines régions de production, les conditions d’arrachage et de stockage ont été perturbées par les conditions  météorologiques, obligeant planteurs, usines et coopérative à s’adapter.
Les trois raisons d’une rémunération «jamais atteinte» pour les betteraviers de Tereos

Le groupe coopératif sucrier Tereos a annoncé fin de semaine dernière une rémunération «jamais atteinte» des betteraves à ses…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde