Aller au contenu principal

La Somme bascule dans le couvre-feu à 18 heures

Le Premier ministre Jean Castex vient d'annoncer l'étendue d'un couvre-feu à 18 heures à l'ensemble du territoire national à partir du samedi 16 janvier.

Couvre-feu
Jean Castex a annoncé la mise en place d'un couvre-feu à 18 heures dans l'ensemble des départements de France à partir du samedi 16 janvier.
© D.R.

Il y a du mieux, mais... Comme cela était attendu, le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi 14 janvier lors d'une conférence de presse l'étendue du couvre-feu à 18 heures dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. La Somme bascule donc, comme le reste de la France dans une situation déjà vécue par 25 départements.

Cette nouvelle obligation entrera en vigueur à partir du samedi 16 janvier. Il s'agit sans aucun doute de la mesure la plus forte parmi celles qu'il a annoncé, entouré de plusieurs membres de son gouvernement. Pour Jean Castex, elle s’inscrit dans « une logique de freinage préventif (…) pour éviter de passer à des mesures plus fortes comme nous l’avons connu deux fois l’an dernier ». Sans le citer, le gouvernement exclut encore pour l’heure la mise en place d’un troisième confinement.

Des dérogations au respect du couvre-feu de 18 heures seront toutefois possibles, de manière restreinte : « Elles seront les mêmes que celles en vigueur avec le couvre-feu de 20 heures », a précisé le chef du gouvernement.

En ce qui concerne les commerces, afin de prévenir le risque de concentration du public dans des plages horaires restreintes, Jean Castex invite les commerçants à « ouvrir pendant l’heure du déjeuner et le dimanche ».

Revenant enfin sur les mesures précédemment prises au cours des derniers mois par le gouvernement, Jean Castex considère que « notre stratégie a été la bonne », s’appuyant sur le constat que « nous avons pu passer les fêtes de fin d’année sans flambée épidémique ». La situation n’en reste pas moins « préoccupante, même si elle s’est stabilisée ». En ce qui concerne les hôpitaux, il assure que « la pression est stable, mais toujours élevée ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde