Aller au contenu principal

Mobilisation
La Somme gagnée par une mystérieuse vague de panneaux inversés

Comme on le voit ailleurs en France depuis quelques jours, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de la Somme se mobilisent contre la pression mise sur les agriculteurs.

panneaux renversés
Une fâcheuse posture pour le panneau qui indique l'entrée de la ville de Roye.
© Jeunes Agriculteurs 80

Depuis la soirée du mardi 21 novembre, on voit un peu partout à travers le département de la Somme des panneaux d’entrée de communes être retournés, comme si une bourrasque les avait violemment changés d’orientation. Le vent n’y est pourtant pour rien ; les agriculteurs réunis au sein de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs en revanche si. 

En déboulonnant les panneaux signalant l’entrée dans une ville ou un village et en les replaçant à l’envers, ils entendent alerter l’opinion publique sur un certain nombre de décisions et/ou réglementations qui leur font penser « qu’on marche sur la tête ». 

Pour expliquer cette mobilisation – sans dégradation et sans violence -, il faut s’attarder quelques instants sur le contexte particulier dans lequel elle s’organise. Le contexte ? « En trois semaines dans les Hauts-de-France, il est tombé en moyenne 3 mois de pluie, voire localement 4 mois.
Personne ne maîtrise la météo, mais quand il s’agit d’entretenir les fossés et les cours d’eau, nous faisons face depuis 20 ans à un mur administratif ! Malgré nos nombreuses demandes au sein de nos administrations l’utilisation du mot « curage » est devenu interdit, la pire des grossièretés. Le résultat est là : les riverains sont inondés, les cultures meurent d’asphyxie et la biodiversité de ces zones est perdue... », dénoncent les syndicats d’agriculteurs qui y voient une première illustration « au fait que notre pays marche sur la tête et va dans le mur ». 

Les constats et revendications ne s’arrêtent pas là, poursuivent FDSEA et JA dans un communiqué. Dans les « circonstances actuelles », s’ajoutent des contraintes « encore plus inflexibles, et improbables », citant « des obligations de semis avant le 15 novembre, malgré une récolte tardive et des champs impraticables, des pénalités si les assolements hiver/printemps ne sont plus équilibrés, des dates de semis de jachères maintenues avant le 1er mars, même si on ne peut pas retourner dans les champs, des contraintes administratives avec un guichet unique des entreprises qui ne fonctionne pas, des paiements PAC avec plus de 1 mois de retard, des doubles déclarations de revenus MSA / Impôts ». La liste pourrait être plus longue… 

Pour expliquer leur geste, et poursuivre l’énumération des « inepties, charges et réglementations qui n’ont aucun sens et tuent nos entreprises », FDSEA et JA de la Somme organiseront une conférence de presse ce mercredi 22 novembre, à Villers-sur-Authie. Sans doute une des rares communes où le panneau indiquant l’entrée de la commune n’a pas encore été retourné ; mais il pourrait ne s’agir que d’une question d’heures… 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde