Aller au contenu principal

Culture
La sucrerie d’Escaudoeuvres pivot d’un projet culturel

Pour le 150ème anniversaire de la sucrerie d’Escaudoeuvres, dans le Nord, la Communauté d’agglomération de Cambrai (CAC) veut marquer le coup en la transformant en résidence d’artistes.

sucrerie d'Escaudoeuvres
La sucrerie d'Escaudœuvres en passe de devenir un site de culture.
© Tereos

D’ici quelques semaines, betteraviers, salariés de la sucrerie d’Escaudoeuvres, habitants du territoire et artistes vont cohabiter. Pour fêter son 150ème anniversaire, l’usine installée aux portes de la ville de Cambrai va en effet accueillir une résidence d’artistes pendant plusieurs mois, à partir de septembre 2022 jusqu’en mars 2023. L’initiative est à mettre au compte de la Communauté d’agglomération de Cambrai (CAC), accompagnée de divers partenaires, dont la direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France et la Ville de Cambrai.

La collectivité entend de cette manière « mettre en œuvre, au travers d’une stratégie partagée, une série d’actions permettant aux habitants une meilleure appréhension et compréhension de la sucrerie d'Escaudœuvres et de son « écosystème » dans le cadre des 150 ans de l’usine sur la période 2022-2023 ». A sa disposition, un outil : la résidence d’artistes.

Pour la CAC, l’idée maîtresse du projet est de « développer une dynamique autour de la sucrerie et des liens qu’elle entretient avec le territoire du Cambrésis ». Et de préciser enfin que « les résidences participeront activement à la compréhension par les habitants des enjeux soulevés par la présence de la sucrerie sur le territoire », en étant notamment « un outil facilitant la rencontre et les échanges avec et entre les habitants, elles permettront de créer ou recréer des liens plus étroits entre les habitants et la sucrerie et les terres de culture ».

Selon le ministère de la Culture, peuvent y participer « les artistes de tous les domaines d’expression intéressés par une immersion au cœur du territoire du Cambrésis dans toutes ses composantes spatiales, sociales et culturelles en lien avec la sucrerie d’Escaudoeuvres ». Les artistes intéressés ont jusqu’au 2 septembre pour faire acte de candidature. A partir de cette date, un comité se réunira pour choisir le ou les profils retenus. Une fois la résidence terminée dans les murs de la sucrerie, une exposition des projets artistiques réalisés devrait s’installer dans un autre lieu du Cambrésis.

Considérée lors de sa construction comme « la plus grande sucrerie du monde », la sucrerie d’Escaudoeuvres reste un lieu de transformation important pour la filière betterave-sucre française, et en particulier pour son propriétaire, le groupe coopératif Tereos.

Pour la Communauté d’agglomération de Cambrai, « la sucrerie rythme toujours aujourd'hui la vie du Cambrésis tout au long des saisons (…) De la plantation ancrée dans le territoire au commerce international, la sucrerie joue un rôle clé dans le Cambrésis aussi bien au niveau historique, économique, paysager, social, technique qu'imaginaire ». A l’occasion de son 150ème anniversaire, et grâce à cette initiative, elle aura une nouvelle fois l’occasion de faire preuve de modernité… comme ce fut le cas lors de sa construction.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Dans certaines régions de production, les conditions d’arrachage et de stockage ont été perturbées par les conditions  météorologiques, obligeant planteurs, usines et coopérative à s’adapter.
Les trois raisons d’une rémunération «jamais atteinte» pour les betteraviers de Tereos

Le groupe coopératif sucrier Tereos a annoncé fin de semaine dernière une rémunération «jamais atteinte» des betteraves à ses…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde