Aller au contenu principal

La taxe sur les véhicules de société (TVS)

Toutes les sociétés devront déclarer leurs véhicules au plus tard pour le 30 novembre 2013.

© AAP

Toutes les sociétés qui sont propriétaires ou qui ont utilisées des véhicules de particuliers de­vront s’acquitter au plus pour le 30 novembre 2013 de la TVS. Cette taxe s’applique à toute forme de société quel que soit sa forme ou son régime fiscal (Earl, Scea, Sarl, …).

Véhicules concernés
Il s’agit de tous les véhicules im­matriculés dans la catégorie «voitures particulières» (catégorie VP) et les véhicules «à usage multiples» (catégorie N1) possédés, utilisés, pris en location, mis à disposition ou encore appartenant à ses dirigeants ou à ses salariés et ce quel que soit son âge.

Véhicules exonérés
- Les véhicules émettant moins de 50 g de dioxyde de carbone par kilomètre.
- Les véhicules utilitaires conçus pour une activité professionnelle (camionnettes…).
- Les véhicules particuliers possédés par des Gaec.
- Les véhicules hybrides (combinant l’énergie électrique à une motorisation diesel ou essence) émettant moins de 110 gr/co² par kilomètre, étant précisé que cette exonération s’applique pendant huit trimestres. Par exemple, un vé­­­hicule mis en circulation le 15 août 2013 sera soumis à la taxe seulement à partir du 1er juillet 2015.

Période
La période d’imposition s’étend du 1er octobre de chaque année au 30 septembre de l’année suivante. La taxe est calculée par trimestre civil, c’est à dire en fonction du nombre de véhicules au premier jour de chaque trimestre et de son caractère polluant ou sa puissance fiscale.
La déclaration doit être établie dans les deux premiers mois de la période (c’est-à-dire du 1er octobre au 30 novembre 2013) sur un imprimé n°2855. Elle doit être déposée, en un seul exemplaire, à la recette des impôts du lieu où est souscrite la déclaration de résultats de la société. Le paiement de la taxe doit accompagner cette déclaration.

Calcul de la taxe
Le calcul s’effectue en fonction de deux barèmes distincts selon que le véhicule a été mis en circulation avant ou après le 1er juin 2004 et qu'il n’était pas utilisé par la société avant le 1er janvier 2006.

Véhicules appartenant
aux dirigeants ou aux salariés


Les sociétés doivent également déclarer auprès de l’administration les véhicules possédés ou pris en location par leurs dirigeants ou leurs salariés, et pour lesquels elles leur remboursent plus de 15 000 km par an. Et ce, même si après l’abattement de 15 000 € sur le montant de la taxe due, elles n’ont rien à régler.
La taxe est calculée selon les barèmes ci-dessus. Ensuite :
1) La taxe est minorée selon un coefficient est appliqué au tarif de remboursement en fonction du nombre de kilomètres (voir tableau)
2) Un abattement de 15 000 € est appliqué sur le montant de la taxe due par la société sur ces véhicules. Ces deux dispositions  rendent cette taxe indolore pour la plupart des entreprises, à condition que les véhicules soient possédés par les associés et non par la société.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde