Aller au contenu principal

La technologie hybride fait dÉbat

Le marché des moissonneuses-batteuses hybrides (batteur transversal et 2 rotors axiaux) voit son offre évoluer.

© John Deere - Agco

Si Claas reste le spécialiste et leader incontesté du secteur, Agco vient de se lancer sur ce segment de marché avec un modèle aux couleurs Fendt et tout récemment Massey Ferguson. À l’opposé, John Deere abandonne cette technologie pour se recentrer sur ses modèles monorotor. Julien Levasseur, responsable produit chez John Deere et Bruno Villette, responsable produit chez Agco nous livrent leur analyse.

Pour quelles raisons abandonnez-vous la technologie hybride ?
Julien Levasseur : Depuis de nombreuses années, John Deere proposait deux types de machines non conventionnelles : les hybrides et les machines monorotor longitudinal. Lors de nos développements, nous nous sommes aperçus que la technologie mono rotor présentait plusieurs avantages vis-à-vis de la technologie hybride. La consommation énergétique est moindre pour un même débit de chantier. La qualité de grain est supérieure, grâce au battage par friction et non par choc. L’accès aux organes et l’entretien sont facilités. Développée aux Etats-Unis, la technologie axiale ne demandait qu’à évoluer pour s’adapter aux conditions européennes, ce qui a été fait avec l’introduction de la nouvelle série S en 2012. Cela nous permet également d’avoir une standardisation des modèles et donc une performance industrielle et une capacité de production augmentée pour répondre à une demande mondiale croissante.

Vers quelles machines vont se tourner les utilisateurs de modèles CTS ou C ?
Julien Levasseur : La remplaçante directe de la C670 est la S670. Pour un client qui possède une 9780CTS (modèle précèdent la C670 avec moins de puissance et de débit), il s’orientera vers une machine conventionnelle avec séparateur tangentiel T660/670 ou une S660/670 selon ses besoins et ses contraintes.

Quel intérêt de disposer d’une machine hybride en plus de votre modèle à rotor axial ?
Bruno Villette : Ceci permet d'offrir une technologie alternative. Dans certains secteurs (conditions humides et secteur élevage), les machines axiales ne sont pas les bienvenues, donc cette offre nous permet de toucher un plus grand panel de clients. Les ambitions d'Agco sur le marché de la récolte sont importantes, nous devons pour cela, pouvoir intéresser la clientèle la plus large possible.

Quelles sont les particularités de votre système de battage/séparation ?
Bruno Villette : Nous utilisons notre système de battage issu des machines conventionnelles à 8 secoueurs qui se démarque par son batteur à haute inertie de 600 mm de diamètre et un nouveau dispositif d'ouverture du contre-batteur améliorant le flux de récolte. Derrière le batteur, le tambour d'alimentation divise le flux de récolte en deux parties afin d'alimenter régulièrement les deux rotors. La zone de chargement des rotors est très large, afin d'éviter toute restriction d'alimentation. La répartition des doigts en spirale sur les rotors offre une séparation régulière et facilite le transfert de la récolte. Les grilles de séparation des rotors ont un design particulier en forme de doigts, préservant la paille et sont autonettoyantes. Autre élément exclusif pour notre machine hybride, c'est la seule de ce gabarit (type 6 secoueurs) à être dotée d'un système de nivellement complet du corps de la machine, avec l'AutoLevel qui agit sur la position des réductions finales avant.

Quel type d’utilisateur est visé ?
Bruno Villette : Nous visons aujourd'hui les clients acheteurs de machines non conventionnelles et aussi nos clients actuellement utilisateurs de grosses machines conventionnelles recherchant plus de débit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde