Aller au contenu principal

La vie cynégétique reprend doucement

Depuis la fin de période de confinement liée à l'épidémie de Covid-19, la fédération des chasseurs de la Somme et ses agents retrouvent peu à peu un fonctionnement «normal».

Après deux mois où bon nombre d'activités ont été suspendues, les activités des chasseurs et de leurs organisations de tutelle reprennent prudemment.
Après deux mois où bon nombre d'activités ont été suspendues, les activités des chasseurs et de leurs organisations de tutelle reprennent prudemment.
© D. R.

Depuis le lundi 11 mai, date à laquelle le gouvernement a enclenché un processus de déconfinement après deux mois où bon nombre d'activités ont été suspendues, les activités des chasseurs et de leurs organisations de tutelle reprennent prudemment. Ainsi, selon la fédération des chasseurs de la Somme, «piégeage, agrainage, régulation des nuisibles ont pu reprendre avec des mesures de protection qui s'appliquent à tous les citoyens». La chasse d'été, à l'approche et à l'affût, ouvrira quant à elle normalement le 1er juin. En ce qui concerne les battues, «les choses sont plus complexes dans la mesure où il s'agit de chasses collectives», précise la FDC 80. Ainsi, «comme pour les autres activités, le nombre de participants est limité à dix jusqu'à nouvel ordre». Dans le département, les premières battues débuteront cette année le 1er août en plaine pour le sanglier. «Nous pouvons espérer que d'ici là, ces consignes seront moins draconiennes, sinon nous saurons nous adapter pour chasser sereinement», ajoute la fédération des chasseurs, qui se veut rassurante.

Ouverture générale le 20 septembre
L'ouverture générale du petit gibier sédentaire, toutes espèces, devrait avoir lieu le 20 septembre. Quant au gibier d'eau, «rien ne s'oppose aux dates d'ouverture maintenant bien établies en août sur le domaine public maritime et sur le domaine terrestre», avance la fédération.
Pendant la période de confinement, les agents autorisés à aller sur le terrain avaient l'obligation de travailler seul tandis que les tâches administratives ont été réalisées en télétravail. Pour la fédération des chasseurs, cette organisation a permis «de traiter sans prendre de retard les demandes de plans de chasse et de gestion, de réaliser des actions techniques (recensement blaireautières, comptages chevreuils...), d'assurer une permanence téléphonique, d'informer les chasseurs, etc.»
Au siège de la fédération des chasseurs, à Lamotte-Brebière, les portes se sont rouvertes le 12 mai, avec des conditions d'accueil adaptées : lavage des mains à l'entrée, port du masque obligatoire, pas plus de quatre visiteurs simultanément...

Un catalogue des formations «malmené»
Le catalogue des formations a quant à lui été «malmené» mais, assure la fédération des chasseurs, «les séances de préparation à l'examen du permis de chasser ont repris depuis le jeudi 14 mai en veillant à ce les futurs chasseurs puissent être formés, en toute sécurité dans le respect des nouvelles règles». «La priorité est de préparer, réaliser les formations en vue de l'examen du permis de chasser aux personnes déjà inscrites et qui devaient passer durant la période où le confinement a été mis en place, explique Thierry Brunet, responsable des formations. Lorsque tout sera rentré dans l'ordre et que nous pourrons reprendre les activités au rythme normal, nous referons un calendrier de formations spécifiques qui étaient orientées entre autres vers le monde agricole comme l'examen du permis de chasser et le piégeage. Pour ceux qui étaient déjà inscrits chez nous, nous gardons bien entendu l'inscription en mémoire et ils seront prioritaires lors de la reprise de ces formations».
En ce qui concerne les distributions de bracelets pour la chasse du grand gibier, six permanences devraient avoir lieu «dès fin mai» pour délivrer les bracelets de grand gibier. Celles-ci auront lieu devant le hall de la fédération, pour limiter les contacts. Enfin, pour acquérir du matériel de piégeage, des commandes peuvent être passées par téléphone ou par mail, avant d'être livrées sur le parking.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde