Aller au contenu principal

Laboulet : le plan de continuation validé

Le tribunal de commerce s’est prononcé sur le redressement judiciaire des Ets Laboulet.

© AAP

On connait à présent l’issue de la procédure de redressement judiciaire des Ets Laboulet, ouverte depuis le 24 février 2012. Le Tribunal de commerce d’Amiens a en effet rendu son jugement tant attendu, le mardi 7 mai. Il a validé le plan de redressement proposé par les Ets Laboulet.

Limiter l’impact social
Certes le mandataire judiciaire, l’administrateur judiciaire, le Ministère public ainsi que les contrôleurs ont émis des réserves sur le plan proposé par les Ets Laboulet et ont fait état de diverses zones d’ombre ; mais le Tribunal, dans le but de limiter l’impact social et dans l’espoir de voir ces zones d’ombres se dissiper, a décidé de surmonter ces réserves et d’adopter le plan du débiteur.

Que prévoit le plan validé par le Tribunal de commerce ?
Le plan validé prévoit la continuation de l’entreprise sur 3 domaines d’activités qui devrait permettre, à hauteur de 10 ans, l’apurement du passif. Ces activités sont les suivantes : activité de prestation de services pour la certification de semences, notamment en sous-traitance de Benoist Sem, activité de recherche et génétique, et activité «Feed and Food» (alimentation animale et humaine). L’entreprise, après cette phase de profonde restructuration, prévoit une évolution de ces 3 branches, la génétique devenant rapidement l’activité principale en chiffre d’affaires et marge, et le «Feed and Food» pesant rapidement plus que la prestation de services (voir graphique).

Selon quelles modalités et quand les créances des multiplicateurs seront-elles réglées ?
Les créances des multiplicateurs, définitivement admises au passif des Ets Laboulet, seront payées en neuf annuités progressives, selon l’échéancier suivant :
La première annuité ne sera payée qu’un an après le jugement arrêtant le plan de redressement, prononcé le 7 mai. Ces modalités sont valables pour tous les créanciers multiplicateurs, qu’ils aient approuvé ou désapprouvé le plan de redressement du débiteur ainsi que sa proposition pour le règlement des créances, il y a 3 mois dans le cadre de la consultation des créanciers.

La procédure est-elle achevée pour les créanciers ?
Les créances contestées doivent encore faire l’objet d’un examen par le Juge Commissaire lors d’une audience contradictoire. A l’issue de cette audience, chaque créancier connaîtra le montant de sa créance définitivement admise au passif du débiteur. Puis s’ensuivra dans un an le début du remboursement des créances avec le paiement de la première annuité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Les productions ne manquent pas dans le territoire de la CC2SO. Les équipes (ici Alain Defosse, président,  et Delphine Damay, en charge du PAT), misent sur le plan alimentaire pour booster la consommation de produits locaux, levier du «bien manger». 
Plan alimentaire à la CC2SO : belle opportunité pour les agriculteurs
Le plan alimentaire territorial qu’a initié la CC2SO prend forme. L’objectif principal est le «bien manger», indispensable à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde