Aller au contenu principal

L'accès aux hortillonnages d'Amiens reste ouvert pour les professionnels

Pour ceux qui pensaient pouvoir profiter des hortillonnages d'Amiens pour s'échapper quelques heures du confinement et profiter du soleil, c'est désormais très compliqué. Les professionnels peuvent continuer à y travailler.

L'accès aux hortillonnages d'Amiens est fortement restreint depuis ce 9 avril 2020.
L'accès aux hortillonnages d'Amiens est fortement restreint depuis ce 9 avril 2020.
© Wikipedia

La ville d'Amiens vient de prendre un arrête municipal restreignant l'accès dans les hortillonnages. Pas complètement interdit, celui-ci est astreint à certaines conditions détaillées dans le document officiel.

« L’accès à ensemble des jardins familiaux et participatifs sur le site n’est possible que pour la seule nécessité de récolte de légumes à maturité dans le respect des mesures barrières. Deux personnes ayant le même domicile ( si non une personne) et pendant 1 heure par jour et par parcelle compris la durée du trajet jusqu’au quai et en barque sont autorisées », prévient la collectivité.

Exception pour les professionnels

Tout rassemblement festif ou familial est interdit. La pêche et la chasse sont également interdites. Seul le nourrissage des animaux est autorisé chaque jour à condition d’une heure par jour, et en étant porteur d'une attestation.

Les maraîchers professionnels ne sont en outre pas concernés par cet arrêté, et peuvent donc continuer à y exercer leur activité.

En cas d'infractions aux règles de confinement, la note pourrait s'annoncer salée pour quelques heures d'évasion : « La police nationale et municipale sont chargées de faire respecter cet arrêté, les contrevenants s’exposant à des poursuites prévues au code pénal » souligne enfin la ville d'Amiens. Et d'insister sur le fait que les hortillonnages ne peuvent être considérés comme un lieu de confinement.

Le cas des autres jardins

En ce qui concerne l’acces aux jardins individuels, collectifs ou ouvriers, il demeure « possible », rappelait ce matin la préfecture de la Somme. Mais certains accès sont néanmoins conditionnés.

Ainsi, ce sont les règles suivantes qui s'appliquent : « Si le jardin se situe dans les limites d'un rayon de 1km, pour s'y rendre dans le cadre d'une promenade si celle-ci est realisee dans la limite d'1 heure, Il convient alors de se munir d'une attestation de deplacement derogatoire et de cocher le cas " deplacements brefs " ».

Lorsque le jardin se situe au-dela de 1 km du domicile, « pour y recolter ses fruits et legumes et dans la mesure ou la recolte peut etre assimilee a l'acquisition de produits de premieres necessite a titre gratuit, le motif "deplacements pour effectuer des achats de premiere necessite" est alors accepte sur les attestations de deplacement derogatoire », précise la préfecture de la Somme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde