Aller au contenu principal

L’Agence bio veut participer à la relance économique

Comme annoncé sur son site web le 24 mars, l’Agence bio maintient son appel à manifestation d’intérêt entre mars et juin 2020 pour les demandes de financement auprès du fonds Avenir bio malgré la crise du coronavirus, mais ouvrira exceptionnellement une troisième phase de candidature en septembre. «Nous avions d’abord simplement imaginé repousser la date de candidature, mais certaines entreprises, qui avaient déjà des projets d’investissement, nous ont fait part de leur besoin d’aide pour relancer leur activité après le confinement», indique Florent Guhl, directeur de l’Agence bio, à Agra Presse. Jouant d’un hasard du calendrier, l’agence a donc divisé l’appel à manifestation historiquement publié en mars pour accompagner au mieux les porteurs de projet dans la crise. «Nous voulons envoyer un message clair, en montrant que le fonds Avenir bio est en pleine vapeur. C’est d’autant plus important que les investissements ne seront opérationnels que quelques années», souligne Florent Guhl. La dotation du fonds Avenir bio est passée de 4 à 8 millions d’euros en 2017 dans le cadre du plan Ambition bio 2022. Cette enveloppe finance désormais chaque année 15 à 20 projets nationaux ou transrégionaux de transformation ou de stockage, en majorité dans le grand sud ou dans le secteur des grandes cultures, avec un plafond de 700 000 €.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde