Aller au contenu principal

L’agriculture partenaire de la Fête de la Gastronomie

La Frsea Picardie a participé à la Fête de la Gastronomie à Beauvais.

De gauche à droite : Didier Verbeke, président du comité de promotion Terroirs de Picardie, Philippe Choquet, directeur de LaSalle Beauvais, Luc Smessaert, président de la Fdsea de l’Oise et Xavier Beulin, président de la Fnsea. «Nous défendons une agriculture forte, diversifiée et riche de ses terroirs» a déclaré ce dernier.
De gauche à droite : Didier Verbeke, président du comité de promotion Terroirs de Picardie, Philippe Choquet, directeur de LaSalle Beauvais, Luc Smessaert, président de la Fdsea de l’Oise et Xavier Beulin, président de la Fnsea. «Nous défendons une agriculture forte, diversifiée et riche de ses terroirs» a déclaré ce dernier.
© AAP

Organisée par le ministère de l’Artisanat pour la troisième année consécutive, la Fête de la Gastronomie a pour objectif de faire découvrir les saveurs de nos régions au plus grand nombre. Pour la première fois cette année, la Fnsea était partenaire de l’événement. Nourrir en quantité et en qualité est la mission première des agriculteurs. Ils participent ainsi à faire de la gastronomie française l’une des plus renommées du monde. Plusieurs Fdsea ou Frsea se sont associées à l’événement en organisant diverses manifestations les 20, 21 et 22 septembre.
C’est à Beauvais que le président de la Fnsea, Xavier Beulin, est venu lancer les festivités le vendredi 20 septembre répondant à l’invitation de Michel Lapointe, président de la Frsea Picardie et Luc Smessaert, président de la Fdsea de l’Oise et responsable de la fête de la gastronomie pour la Fnsea. La Frsea Picardie a organisé un repas picard, en partenariat avec le comité de promotion Terroirs de Picardie, le Crous Amiens- Picardie et l’institut LaSalle Beauvais. Les étudiants ont pu déguster des produits locaux cuisinés par les équipes du restaurant scolaire.
La profession a voulu montrer qu’en Picardie, il est possible de développer l’utilisation de produits locaux en restauration collective. Le potentiel de production, de développement des filières de proximité ainsi que la présence d’industries de transformation le permettent. «Nous pouvons faire de la restauration collective avec de bons produits, et en respectant les prix», a déclaré Luc Smessaert. Xavier Beulin a réaffirmé la volonté de la profession agricole de resserrer les liens entre les acteurs : producteurs, filières alimentaires, artisans… Il a également rappelé l’importance de l’agriculture dans l’économie et la vie des territoires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde