Aller au contenu principal

Lait : Bel reconduit son accord annuel à 350 € les 1000 litres

L’accord assez inédit qu’avait passé l'année dernière le fromager Bel avec l’association des Producteurs Bel de l’ouest (APBO), qui réunit les quelque 800 exploitations collectées par l’industriel, est reconduit, a annoncé le groupe lors d’une conférence de presse le 6 décembre. «Cet accord, qui concerne 100 % de notre collecte laitière [420 millions de litres de lait, ndlr] prévoit une rémunération annuelle de 350 euros pour 1000 litres, plus une prime de 21 euros pour une mise au pâturage [de 150 jours minimum, ndlr] et une alimentation des troupeaux sans OGM», explique Antoine Fievet, président du groupe Bel. La rémunération prévue sur une base annuelle reste donc inchangée par rapport à l’année dernière. Tout l’enjeu aujourd’hui pour l’entreprise est de valoriser ce cahier des charges et le surcoût afférant auprès des distributeurs lors de ces négociations commerciales. «Pour la pérennité du modèle, il est nécessaire que les distributeurs se mobilisent», revendique Jennifer Marquet, directrice générale de Bel France. «Dans le cadre des négociations commerciales qui débutent, certaines discussions laissent espérer que certains distributeurs rejoindront ce modèle vertueux», estime-t-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde