Aller au contenu principal

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc

Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000 litres de lait, soit 385 €/1 000 litres, toutes primes incluses.

Plus de 25 000 producteurs de lait seront «mieux rémunérés».
© Idele

+ 5 €/1000 litres de lait pour plus de 200 millions de litres annuels, produits par plus de 25 000 producteurs. C’est «l’accord unique et historique» qu’ont conclu le 9 juin E.Leclerc via sa filiale la Scamark, en charge des marques distributeurs, et trois acteurs majeurs de la filière laitière. Parmi eux, des acteurs présents en région Hauts-de-France, puisqu’il s’agit d’Orlait et les coopératives Sodiaal, Lact’union et Terra Lacta ; de Lactalis et des organisations de producteurs de l’Unell, l’OPLGO, l’OPLB et les coopératives partenaires Ucanel et Unicoolait ; ainsi que la laiterie Saint-Denis de-l’Hôtel et les éleveurs de l’APLBC.

Cet accord «vise à assurer une meilleure rémunération sur 100 % des volumes de lait de consommation conventionnels U.H.T des marques propres d’E.Leclerc (Délisse de Marque Repère et Eco +). L'application de ces contrats de partenariat et la rémunération producteur afférente entreront en vigueur dès le 14 juin 2021», précise E. Leclerc dans un communiqué du 9 juin. Ce contrat de trois ans minimum porte le prix payé aux producteurs à 370 €/1 000 litres (en 38/32) et 385 €/1 000 litres, toutes primes incluses. «Il bénéficiera d'un suivi à minima annuel de l'évolution des coûts de production en présence des trois parties», est-il ajouté.

 

Soutien des filières

Pour les Centres E.Leclerc, cette annonce est le moyen d’enfoncer un peu plus le clou de la communication sur leur volonté de «soutenir les filières agricoles et d'élevage françaises». «Après les Egalim, le Mouvement a accéléré les actions en faveur d'une meilleure rémunération des producteurs, de contrats longs avec des engagements spécifiques, et de plus de débouchés. Avec la crise du Covid, le Mouvement a aussi mis en place le ticket solidaire : un bonus hebdomadaire financé par les magasins E.Leclerc, pour que les consommateurs puissent accéder plus facilement à des produits frais issus des filières françaises.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Les Garages François, une histoire de famille
Les Garages François, c’est l’histoire d’une entreprise familiale avec une grande vocation, celle de servir et de satisfaire ses…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde