Aller au contenu principal

Lancement de la nouvelle Dotation jeune agriculteur

Dans le cadre du programme de développement rural 2014-2020 du Conseil régional Hauts-de-France, un nouvel appel à projet pour la Dotation jeune agriculteur a été publié le 21 juillet. Voici les principaux changements.

La Dotation Jeune agriculteur est une aide au démarrage qui sera versée au minimum en deux fractions sur une durée maximale de 5 ans. Elle est conditionnée à la mise en œuvre d’un plan d’entreprise qui précise notamment la situation initiale et les étapes de développement de l’exploitation.
La Dotation Jeune agriculteur est une aide au démarrage qui sera versée au minimum en deux fractions sur une durée maximale de 5 ans. Elle est conditionnée à la mise en œuvre d’un plan d’entreprise qui précise notamment la situation initiale et les étapes de développement de l’exploitation.
© Fotolia

Face à la non-utilisation depuis quelques années du dispositif des prêts MTS-JA (prêts bonifiés) par les jeunes installés, l’Etat français a lancé une nouvelle modulation à la Dotation Jeune Agriculteur (DJA), appelée «Effort de modernisation et coûts de reprise» en remplacement. La région Hauts-de-France en a profité pour harmoniser la DJA ex-Nord-Pas-de- Calais et ex-Picardie.
Depuis le 21 juillet 2017, les jeunes en cours d’installation peuvent donc bénéficier de la nouvelle DJA. Pour rappel, la DJA est une aide au démarrage en capital, versée en deux fractions sur une durée de cinq ans maximum, sous respect de différentes conditions : mise en œuvre du Plan d’entreprise, validation du Plan de professionnalisation personnalisé… La DJA se compose d’un montant de base de 10 000 euros contre 8 000 eurosauparavant, et de modulations pour un montant global d’aide pouvant atteindre 30 000 euros.

Simon Ammeux, président des Jeunes agriculteurs Nord-Pas-de-Calais
Il y avait urgence à réaffecter les prêts bonifiés sur une autre enveloppe

Le travail de remise à plat des aides à l’installation pour les jeunes agriculteurs a pris combien de temps ?
Au niveau national, c’est un travail qui a pris plusieurs années. Concernant la déclinaison Hauts-de-France, nous avons travaillé sur le projet avec le Conseil régional pendant six à huit mois avant d’aboutir à l’appel à projet définitif paru le 21 juillet.

Quels sont les principaux changements de la Dotation jeunes agriculteur (DJA) ?
Le budget alloué aux prêts aidés auparavant est transféré sur une dotation liée aux investissements. Il y avait urgence à réaffecter les prêts bonifiés sur une autre enveloppe, car dans un contexte de taux très bas, le système n’apportait plus une aide suffisante aux jeunes qui s’installaient et l’enveloppe n’était pas entièrement utilisée. Au niveau syndical, les Jeunes agriculteurs se sont fortement mobilisés pour obtenir ce nouveau dispositif. L’aide sera proportionnelle à ce qui sera investi. Globalement, on parle de 4 000 à 5 000 euros de plus pour un jeune qui s’installe, soit une DJA moyenne d’environ 20 000 euros, avec un plafond à 30 000 euros.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui projette de s’installer ?
Le but du nouveau dispositif est d’inciter les jeunes à faire appel aux aides, mais aussi de s’inscrire dans le parcours à l’installation. C’est un point sur lequel j’insiste beaucoup : le parcours permet d’avoir une meilleure maîtrise de son projet d’installation. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : cinq ans après l’installation, 97 % des jeunes qui ont suivi le parcours sont encore en activité. Ce chiffre n’est que de 60 % pour ceux qui ne l’ont pas suivi.
Propos recueillis par Virginie Charpenet


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde