Aller au contenu principal

L’Anses met en garde contre la surconsommation d’amandes d’abricots

La consommation à haute dose des amandes de noyaux d’abricots «expose à un risque d’intoxication au cyanure», alerte l’Anses dans un communiqué de presse paru vendredi 27 juillet. L’agence constate que ces amandes «sont de plus en plus consommées comme remède naturel pour de prétendues propriétés anti-cancer» alors qu’il «n’existe à ce jour aucune preuve scientifique de leur intérêt dans le traitement curatif ou préventif» de cette maladie. Ces amandes contiennent une quantité importante d’amygdaline un composé naturel «qui se convertit en cyanure lors de la digestion», explique l’Anses. Des doses élevées, «de dix amandes par jour en prévention à soixante amandes en curatif» sont ainsi parfois recommandées dans certains traitements anticancéreux, alors que les quantités à ne pas dépasser préconisée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) sont «d'environ un à trois amandes pour les adultes et la moitié d’une petite amande pour les jeunes enfants». La surconsommation de ces amandes peut «conduire à des signes d’intoxications aiguës» comme des troubles respiratoires, des pertes de connaissance, voire un coma, rappelle l’agence, alors que depuis 2012 près de 154 cas d’intoxication aux amandes d’abricots auraient été rapportés à l’Anses, selon le journal Le Parisien. «Même si aucun cas de gravité forte n’a été rapporté», la consommation des amandes d’abricots «doit donc rester mesurée», conclut l’Anses.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde