Aller au contenu principal

L'autoguidage optimise aujourd'hui l'utilisation de la bineuse

Une des alternatives à la pulvérisation : la bineuse est de retour.

© AAP

La bineuse fait partie de la gamme d'outils de désherbage mécanique. Elle apporte une aide supplémentaire dans la gestion des adventices et peut constituer une alternative à un passage de pulvérisateur. Elle est souvent utilisée sur des cultures telles que betteraves, maïs, colza... En général toutes les cultures ayant un semis à large écartement, bien qu'il existe des bineuses fonctionnant sur blé par exemple. L'objectif de l'utilisation d'une bineuse n'est dans la plupart des cas pas de remplacer totalement le pulvérisateur, mais bien d'avoir recours à un moyen de désherbage supplémentaire.
L'utilisation d'une bineuse se prévoit dès le semis. Il faut impérativement utiliser une bineuse ayant le même nombre de rangs que le semoir, ce qui garantit une parfaite régularité des espaces inter-rangs. La préparation du sol lors du semis doit être soignée, de manière à avoir un bon nivellement pour éviter un travail alternativement trop profond ou trop superficiel de la bineuse.
Les conditions météo jouent également un rôle très important lors du binage. Ils est en effet souhaitable d'intervenir sur un sol bien ressuyé, et dans des conditions asséchantes. L'idéal est d'avoir un à deux jours sans pluie après le binage, pour éviter un "repiquage" des adventices déracinées. Les sols caillouteux sont en général peu propices à l'utilisation de la bineuse (usure prématurée, mauvaise stabilité de la bineuse...).

Les différents types de guidage
L'une des options de plus en plus plébiscitée par les utilisateurs est l'autoguidage de la bineuse. L'autoguidage permet de travailler au plus près de la plante, tout en gardant une vitesse de travail élevée, ce qui permet donc d'améliorer le confort d'utilisation et d'optimiser le débit de chantier. De nombreuses solutions existent en terme de guidage.
La plupart des système utilisent une interface qui va guider la bineuse par le biais d'un vérin hydraulique. Cette interface diffère peu d'un système à l'autre. Elle doit être conçue pour rester bien en ligne, en étant maintenue par des disques ou des pneumatiques en contact avec le sol. La stabilité de cette interface permet une plus grande précision et réactivité des vérins agissant sur le déplacement latéral de la bineuse.
Les variantes viennent principalement de l'élément qui va commander le guidage. L'une des solutions les moins onéreuses est le guidage par trace : un sillon est formé lors du semis (le sillon peut parfois être remplacé par un petit "tunnel") et sera réutilisé lors du passage de la bineuse. La bineuse se guide par le biais d'un coutre, ou d'une roue qui suit le sillon et donne l'information nécessaire au guidage. La présence de cailloux peut être une limite à l'utilisation du guidage par trace, ainsi que les intempéries qui peuvent dégrader la trace réalisée au semis, plus ou moins sensible selon les types de terre.
Viennent ensuite le guidage par palpeurs qui nécessite une plante suffisamment développée et rigide, et le guidage par cellules photoélectriques avec deux capteurs disposés de chaque côté du rang.
Le guidage par caméra est une des solutions qui se démocratise le plus. La caméra suit un ou plusieurs rangs de végétation. Celle ci peut parfois se trouver en défaut lorsque l'inter-rang est trop sali.
Enfin, le guidage par GPS équipé d'un signal précis tel que le RTK peut également être utilisé pour le binage. Le coût de ce dernier est parmi les plus élevé, mais présente l'avantage de pouvoir être valorisé sur d'autres utilisations.

Désherbinage
Le désherbinage est un concept qui pourrait être intéressant, de par sa capacité à intervenir mécaniquement entre les rangs et à compléter cette action par un désherbage classique sur le rang. Néanmoins le développement des désherbineuses n'est pas flagrant, et pour cause, la combinaison binage/pulvérisation ne permet pas de bénéficier des conditions de travail optimales pour chacune des actions. Alors que le binage doit s'effectuer par temps asséchant, pour détruire les adventices par dessiccation, la pulvérisation doit s'effectuer, elle, par forte hygrométrie (le matin, avec la rosée par exemple) pour assurer une bonne pénétration des substances actives.

Un investissement Éligible au PVE

La bineuse fait parti des investissements éligibles au PVE (Plan Végétal Environnement). A ce titre, elle peut bénéficier d'une aide à l'investissement allant jusqu'à 40 %. Pour cette campagne, les financeurs sont l'agence de l'eau Artois Picardie, l'Agence de l'eau Seine Normandie et le Conseil régional de Picardie. Attention, l'Etat ne finance pas cet appel à projets : seules les exploitations ayant une parcelle dans le zonages de l'Agence de l'eau Artois Picardie (voir carte), de l'Agence de l'eau Seine Normandie et du Conseil régional de Picardie sont éligibles. La date limite de dépôt des dossiers est le 30 septembre.

Plus d'informations sur www.chambres-agriculture-picardie.fr. Contact : Catherine Brandicourt, chambre d'agriculture, tél. 03 22 33 64 53.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde