Aller au contenu principal

Le blé français compétitif sur le marché mondial

Aidé par la faiblesse de l’euro, le blé français se montre compétitif, a noté Agritel le 28 août, ce qui lui permettra de relever le défi qui se présente à l’export compte tenu de la grosse récolte 2019. Le prix du blé français est «historiquement bas» par rapport au concurrent russe : 5 à 7 $/t Fob moins cher, a indiqué le chef analyste Nathan Cordier. Une compétitivité nécessaire vu les 20,1 Mt disponibles à l’export, dont 11,3 Mt vers les pays tiers, selon Agritel.

Bonne nouvelle, l’origine France a signé le 27 août une vente en Egypte, ce qui est «plutôt rare aussi tôt dans la campagne», a-t-il souligné. «Il ne faudra pas mollir et rester compétitif tout au long de la campagne», a estimé le DG Michel Portier. Car la concurrence reste forte sur le marché mondial. Côté Mer Noire, le disponible en blé à l’export est proche de celui de l’an dernier: la Russie affiche sa deuxième meilleure récolte de l’histoire (75,2 Mt), l’Ukraine des rendements au sommet (4,15 t/ha). L’UE voit sa production rebondir à 149,7 Mt, au niveau de la moyenne quinquennale et les Etats-Unis enregistrent une bonne moisson et d'importants stocks de départ. Résultat: le marché est sous pression, en baisse de près de 15 €/t rendu Rouen depuis le 1er juin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
De gauche à droite, Rémi Chombart et Laurent Degenne, associés à l’origine  du projet, et Pierre Chombart, responsable du site : «l’idée est de maximiser les capacités de production qu’offre la méthanisation.»
Un méthaniseur véritable pôle de production d’énergies vertes
À Vraignes-en-Vermandois (80), dix-huit agriculteurs se sont associés autour d’une unité de méthanisation bien particulière. En…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde