Aller au contenu principal

Calamité verger
Le caractère de calamité reconnu pour les pertes de récolte de pommes

Avis favorable du comité national de gestion des risques en agriculture.

 

Le comité national de gestion des risques en agriculture a reconnu le 19 mars dernier le caractère de calamité pour les pertes de récoltes de pommes dans la Somme consécutives aux basses températures survenues en mai 2013.
Une mission d'enquête avait été organisée en septembre à la demande de certains arboriculteurs catastrophés de constater si peu de fruits dans leurs vergers. Les agents du service économie agricole de la Ddtm avaient ensuite réuni le 7 octobre le comité départemental d'expertise afin de recueillir le maximum d'éléments pour préparer le dossier. La Fdsea avait de son côté collecté les données météos sur les quinze dernières années afin d'étayer ce dossier.
Les agents de la Ddtm ont relevé qu'au cours du mois de mai 2013 les températures enregistrées dans le département avaient été inférieures de 3 degrés à la moyenne 1993-2013. Ces températures étaient les plus basses depuis 1996 soit une durée de retour supérieure à 15 ans. Autre facteur aggravant, la forte pluviosité : treize jours de pluie au cours de ce mois avec des précipitations supérieures à la normale sans toutefois présenter un caractère exceptionnel compte tenu de leur durée de retour inférieur à dix ans.


En attendant l'arrêté ministériel
Il a été ainsi démontré que les basses températures avaient provoqué un retard de végétation et une moindre activité des abeilles nécessaire à la pollinisation. La période de pleine floraison pour la campagne 2013 a été reportée entre le 3 et le 6 mai 2013, moment où les températures étaient basses et où les pluies fréquentes lessivaient les fleurs.
La prochaine étape de la procédure sera la prise de l'arrêté ministériel de reconnaissance du caractère de calamité. Il sera envoyé en mairie et dès lors les arboriculteurs concernés auront un mois pour déposer le dossier.
Rappelons que l'indemnisation est conditionnée au respect de deux critères : une perte de produit brut (chiffres d'affaires) de l'ensemble de l'exploitation (toute production confondue) supérieure à 13%; une perte de rendement supérieure à 30% pour la production de pommes.
« On peut féliciter le service économie agricole de la Ddtm qui s'est bien impliqué sur le dossier et l'a bien argumenté pour permettre de reconnaitre le caractère de calamité», a commenté Michel Randjia, président de la commission calamité de la Fdsea.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde