Aller au contenu principal

Le colza repart à la hausse avec l'accalmie EU/Chine

Les prix du colza repartaient à la hausse le 26 août, tirés par l'apparente accalmie entre Washington et Pékin sur le plan commercial. Après les discussions qui ont eu lieu en marge du G7 à Biarritz, les tensions commerciales entre les.  Etats-Unis et la Chine, très vives en fin de semaine dernière, ont marqué le pas. Une détente qui a accordé un répit aux commodités agricoles telles le soja, vis-à-vis duquel les cours du colza sont d'ordinaire très dépendants. «Je pense que tout est possible. (...) Nous avons des négociations très significatives, qui n'ont jamais été aussi significatives», a assuré Donald Trump. De son côté, le principal négociateur chinois, Liu He, a assuré que Pékin était prêt à «résoudre calmement le problème par des consultations et la coopération». Vers 17h30 sur Euronext, le colza gagnait 2,50 € à 378,50 €/t sur l'échéance de novembre et 2,25 € sur celle de février, à 378,75 €/t. La Chine avait annoncé le 23 août son intention d'imposer de nouveaux tarifs douaniers sur 75 Mrd$ d'importations en provenance des Etats-Unis. Le soja fait partie des produits visés par une augmentation de la taxe d'importation de 5 % prévue le 1er septembre. Le maïs et le blé verront eux leurs tarifs douaniers augmenter de 10 % à partir de la mi-décembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde