Aller au contenu principal

Le Covid-19 a raison de la Foire de Montdidier

L’événement qui devait se tenir le 13 avril et rassembler de nombreux exposants, dont les éleveurs de la race Holstein du département, n’aura finalement pas lieu.

L’annulation de la foire de Montdidier marque une interruption dans l’organisation du concours départemental 
de la race Prim’Holstein qui aurait du fêter sa 7e édition.
L’annulation de la foire de Montdidier marque une interruption dans l’organisation du concours départemental
de la race Prim’Holstein qui aurait du fêter sa 7e édition.
© D. R.



Lors de l’assemblée générale de l’association Prim’Holstein 80 qui s’est tenue à Amiens le 6 mars, la décision de participer ou pas à la Foire de Montdidier a occupé une bonne partie des échanges. À cette date, aucune décision concernant la foire n’avait encore été prise. C’est finalement mardi matin que la nouvelle a commencé à tourner, y compris lors de la session de la chambre départementale de la Chambre d’agriculture : la Foire de Montdidier n’aura pas lieu. Mercredi après-midi, le service communication de la ville de Montdidier confirmait la rumeur : «en raison de l’épidémie de coronavirus, la foire est annulée cette année». Qui dit annulation dit report à l’an prochain, en 2021.

Report du concours départemental Holstein
Pour les membres de l’association Prim’Holstein 80, qui préparent leur participation de longue date, la déception est immense. Vendredi dernier, du côté des éleveurs «tout était prêt», indiquait Stéphane Verscheure, responsable de l’équipe «productions animales» de la Chambre d’agriculture de la Somme. «Les mesures sanitaires ont été prises, comme les années précédentes. Le règlement sanitaire a été rédigé. Le chapiteau a été réservé, mais on attend pour les fournitures.» Pour le président de Prim’Holstein 80, la prudence était également de mise : «Quand on est si proche de l’Oise, on ne peut pas ignorer ce qui se passe.» Et d’afficher ses regrets en cas d’annulation de l’événement : «La Foire de Montdidier est un événement que nous aimons bien parce que nous y avons nos habitudes et parce que cela nous offre une belle vitrine pour notre race et nos élevages.» En 2019, vingt élevages et soixante animaux étaient présents. Qui dit annulation de la foire de Montdidier dit, en même temps, annulation du concours départemental de la race Holstein, qui se tient chaque année à cette occasion. Le plan B pourrait être de l’organiser lors de l’événement Plaine en fête en septembre prochain, à Candas.

Rendez-vous à Terres en Fête
Avec l’annulation de la Foire de Montdidier, les regards se portent désormais sur la prochaine édition du salon Terres en Fête, qui aura lieu du 14 au 20 juin, aux portes d’Arras (62). Bien que le nombre de places d’exposition pour la race Holstein sera restreint par rapport aux éditions précédentes – l’idée des organisateurs est de laisser plus de place aux races Limousine et Blonde d’Aquitaine sous le chapiteau -, l’association Prim’Holstein motive dès à présent ses adhérents à y participer : «À Terres en fête, l’ambiance est différente d’un concours départemental. On y va pour se mesurer aux élevages des autres départements...», expliquait Gaëtan Boutin, avec un enthousiasme qu’on espère que le coronavirus ne viendra pas perturber dans les prochaines semaines.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde