Aller au contenu principal

Le déchaumage : une opération pour gérer l’interculture

La réduction des interventions de travail du sol est désormais une préoccupation constante. Pourtant le déchaumage conserve ses lettres de noblesse et sa raison d’être.

Les objectifs du déchaumage sont multiples : faciliter la décomposition des résidus de récolte ; contribuer à la lutte contre les limaces et les adventices ; et faciliter le semis des cultures suivantes intermédiaires ou principales.
Les objectifs du déchaumage sont multiples : faciliter la décomposition des résidus de récolte ; contribuer à la lutte contre les limaces et les adventices ; et faciliter le semis des cultures suivantes intermédiaires ou principales.
© Vincent Marmuse / CAIA

Les objectifs du déchaumage sont multiples : faciliter la décomposition des résidus de récolte ; contribuer à la lutte contre les limaces et les adventices ; et faciliter le semis des cultures suivantes intermédiaires ou principales. Le déchaumage a plusieurs fonctions que les habitudes de travail font souvent oublier. Il permet de réduire le stock d’adventices par l’action de faux-semis, mais aussi d’améliorer la décomposition des résidus de récolte par leur incorporation dans le sol.
Il facilite également la réalisation des opérations culturales suivantes par le nivellement du sol et l’émiettement de surface, particulièrement utiles en techniques sans labour. Il réduit également les populations de limaces ou d’autres ravageurs du sol, dont une partie des œufs peut être détruite par déshydratation, comme d’améliorer la répartition des amendements calcaires et l’incorporation des effluents d’élevage épandus sur chaumes.
Autres actions positives : le piégeage des nitrates dans le sol par l’enfouissement de résidus pailleux et l’activation des repousses capables de consommer de l’azote à condition que ces repousses soient abondantes et homogènes, ou encore la mise en place de couverts dans le respect de la réglementation en zone vulnérable.
Un déchaumage bien fait est favorable d’un point de vue agronomique. A l’inverse, un excès de déchaumage ou un déchaumage mal contrôlé peut donner de mauvais résultats. C’est une intervention à raisonner comme les autres opérations culturales.

Au sommaire de l’article :
Le déchaumage superficiel
En cas d’adventices développées
Incorporation des résidus
Populations de limaces
Une opération à part entière

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde