Aller au contenu principal

Le désherbage du colza fait sa révolution

Aujourd’hui, le colza est majoritairement désherbé en pré-levée. L’action est simple et systématique, mais l’investissement est coûteux et sans garantie que la culture soit viable. Avec l’autorisation de mise en marché d’une solution de post-levée à large spectre, le désherbage de post-levée va se démocratiser.

Mozzar affiche de très belles performances sur géraniums. 
Mozzar affiche de très belles performances sur géraniums. 
© Laurent Jung



Mozzar est un herbicide à large spectre antidicotylédones à base d’halauxifen-méthyl (Arylex active) et picloram. Il est conseillé de l’utiliser à 0,25 l/ha à partir du stade 4 feuilles du colza. La dose totale autorisée est de 0,5 l/ha. L’herbicide, peu sensible aux températures froides, est applicable jusqu’au stade reprise de végétation (BBCH30). Il est annoncé au prix de 160 €/litre par la firme détentrice.
Ses points forts sont, entre autres, les géraniums, le gaillet, le laiteron, le bleuet, le coquelicot, la mercuriale et la fumeterre. Son efficacité mérite d’être renforcée, notamment sur crucifères et matricaire en pression moyenne à forte.
L’arrivée de cette solution foliaire va permettre de moduler le désherbage de pré-levée, voire de le supprimer dans certaines situations (faible pression graminée, par exemple). Si le coût du désherbage n’est pas toujours réduit, l’efficacité sera meilleure et plus régulière. En conditions difficiles, l’investissement herbicide pourra se faire sur une culture bien en place. La disponibilité d’un herbicide de post-levée à large spectre anti-dicotylédones, sélectif de toutes les variétés de colza, est une sécurité qui aidera à concrétiser les intentions de semis.

Un positionnement tactique
Mozzar est un herbicide foliaire strict, c’est-à-dire qu’il n’est efficace que sur les adventices touchées. Le bon positionnement est essentiel pour tirer le meilleur de cette solution. Cela implique une observation régulière de la flore présente dans les parcelles. A titre d’exemple, Mozzar affiche de très belles performances sur géraniums dans le réseau d’essais Terres Inovia (souvent > 90 %). Mais, dans une situation sur quatre, l’efficacité d’une dose pivot à 0,25 l ha est insuffisante (60 à 80 % d’efficacité) en raison d’applications trop précoces (levées échelonnées) ou trop tardives (géraniums trop développés).
La dose pivot de 0,25 l/ha doit idéalement être positionnée tout début octobre pour élargir son spectre d’efficacité. Toutefois, en situation de levée précoce (avant le 15 août) et en l’absence d’un complément efficace (exemple, Ielo), il faut anticiper cette application pour éviter les efficacités insuffisantes en fortes pressions géraniums ou capselles.

Cas spécifiques
Mozzar n’a aucune efficacité sur graminées. La gestion de ces dernières doit donc être réfléchie en programme. En forte pression, il ne faut pas compter uniquement sur un anti-graminée foliaire et une propyzamide. La base pré-levée reste incontournable !
La pré-levée peut également apporter un bon coup de pouce sur les dicotylédones mal gérées par Mozzar telles que les crucifères. La stratégie «pré-levée à dose modulée + post-levée» est aussi une stratégie d’assurance pour les agriculteurs en phase d’apprentissage de la post-levée et pour les agriculteurs qui ne vont pas voir leurs parcelles régulièrement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde