Aller au contenu principal

Le Festival de l’Agriculture en Picardie Maritime se prépare

Le prochain Festival de l’Agriculture en Picardie Maritime aura lieu les samedi 20 et dimanche 21 mai prochain à Abbeville.

© AAP

Forts de l’expérience acquise depuis 2012, voire 2010 avec la finale nationale de labour organisée par les Jeunes Agriculteurs, les organisateurs de cette manifestation ont souhaité se doter d’une structure associative légère afin de gérer au mieux l’événement. C’est ainsi que le Festival de l’Agriculture en Picardie Maritime est né. Conservant les principes de fonctionnement des éditions précédentes, une quinzaine d’agriculteurs de l’arrondissement d’Abbeville se rencontrent depuis quelques mois afin de dresser les contours de l’organisation tout en conservant les fondamentaux qui font la spécificité et le succès de cette manifestation.
A désormais moins d’un mois de l’événement, ceux-ci sont bien définis. Se déroulant sur une journée et demie, le Festival de l’Agriculture consacrera l’après-midi du samedi au concours de Charolais. Entre 60 et 70 des meilleurs spécimens de la race détenus par une bonne vingtaine d’éleveurs de la région vont concourir dans une épreuve qualificative pour le national. Déjà rodé au cours des éditions précédentes, ce concours devrait mettre en avant, au-delà des considérations techniques, la passion qui anime ces éleveurs et leurs familles.

Le métier d’agriculteur, c’est aussi de la passion
De passion, il sera également question autour de la filière laitière qui sera mise en avant le dimanche. Pas de concours, mais une présentation de vaches de races laitières différentes qui seront traites sur place, au plus près des visiteurs. Naturellement, un partenariat privilégié a été noué avec la coopérative laitière Lact’Union, installée sur la commune d’Abbeville. L’objectif affiché est de rassembler l’ensemble des partenaires au quotidien des éleveurs laitiers et de parler positivement du métier, de résister à la sinistrose et les contre-vérités qui ont pu être entendues dans un passé très récent.
Puisque l’on parle d’un Festival de l’Agriculture, il est apparu comme évident de mettre en place un concours photographique dont les modalités de participation sont disponibles sur le site internet de la manifestation (www.festivalagriculturepicardiemaritime.fr) ou qui pourront être transmises en adressant un courriel à festivalagriculturepm@gmail.com. L’idée est de mettre en avant le métier d’agriculteur sous toutes ses facettes, animaux, cultures, paysages, personnes, matériel, voire selfies (lire par ailleurs).
Notons enfin que les bonnes recettes ont été conservées. Les agricultrices parleront de leur métier en associant les visiteurs à une dégustation de fromage frais accompagné de sucre aromatisé. Parallèlement, la Confrérie du gâteau battu, conjuguant gastronomie, terroir et pittoresque, organisera le concours du meilleur gâteau battu. Et, point central du déroulement de la manifestation, un repas du terroir rassemblant 500 convives sera organisé le dimanche midi (lire par ailleurs).
Les visiteurs retrouveront également les pôles habituels, végétal, machinisme et services aux entreprises. Se voulant comme un rassemblement de professionnels, agriculteurs, partenaires et fournisseurs, le Festival de l’Agriculture en Picardie Maritime est également l’occasion de créer une relation étroite entre le monde rural et le monde citadin. Faire la promotion de son métier auprès des élus, du grand public, de ses pairs devrait être une source de motivation pour tous les agriculteurs du secteur. L’autre défi des organisateurs est celui-là, rassembler suffisamment de bénévoles pour mener à bien leur entreprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde