Aller au contenu principal

Le film-documentaire « Douce France » en avant-première à Amiens le 28 octobre

Le cinéma « Ciné Saint-Leu » d'Amiens accueille une projection en avant-première le mercredi 28 octobre (20h30). Une soirée-débat prolongera la diffusion du film-documentaire sur l'artificialisation du foncier et la consommation en présence du réalisateur Geoffrey Couanon.

Le film interroge les acteurs eux-mêmes sur leur rapport à différents sujets, dont la consommation.
Le film interroge les acteurs eux-mêmes sur leur rapport à différents sujets, dont la consommation.
© Elzévir Films

En région parisienne, le projet de construction d'un vaste centre de loisirs et de commerce Europacity a beau avoir été enterré, il continue de faire parler de lui. Le réalisateur Geoffrey Couanon a même décidé  de lui consacrer un film documentaire dont la sortie nationale est prévue sur les écrans le 9 décembre. En attendant cette date, une série d'avant-premières sont programmées dans différentes régions.

Le synopsis

« Amina, Sami et Jennyfer sont lyce?ens en banlieue parisienne, dans le 93. Avec leur classe, ils se lancent dans une enque?te inattendue sur un gigantesque projet de parc de loisirs qui implique de be?tonner les terres agricoles proches de chez eux. Mais a-t-on le pouvoir d'agir sur son territoire quand on a 17 ans ? Dro?les et intre?pides, ces ne?o-citoyens nous emme?nent a? la rencontre d'habitants de leur quartier, de promoteurs immobiliers, d'agriculteurs et me?me d'e?lus de l'Assemble?e Nationale. Une que?te re?jouissante qui bouscule les ide?es rec?ues et ravive notre lien a? la terre ! »

Ce film-documentaire est une manière d'amener ses acteurs, les spectateurs qui iront le voir mais aussi les acteurs de l'aménagement du territoire à s'interroger « sur l'urbanisation croissante au de?triment du maintien de l'agriculture ». Plus largement, le réalisateur défend l'idée que son film puisse aussi amener un questionnement plus large sur le rapport de chacun aux pe?riphe?ries urbaines lorsqu'on habite en ville, a? la terre, a? la ville, a? la consommation ou a? la de?mocratie.

La projection en avant-première

A Amiens, c'est le cinéma indépendant d'art et d'essais « Ciné Saint-Leu », 33 rue Vanmarcke, qui accueille une projection en avant-première le mercredi 28 octobre (20h30). Une soirée-débat prolongera la diffusion du film-documentaire en présence du réalisateur Geoffrey Couanon et de plusieurs intervenants : Pascal Goujon (Terre de Liens Hauts-de-France), Etienne Desjonquères, directeur du Centre Culturel Jacques Tati, Françoise Crété, présidente de la Chambre d'agriculture de la Somme, Bruno Bienaimé, adjoint au maire délégué à la nature en ville à Amiens ou encore une salariée d'Uniscité avec des jeunes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde