Aller au contenu principal

Le film-documentaire « Douce France » en avant-première à Amiens le 28 octobre

Le cinéma « Ciné Saint-Leu » d'Amiens accueille une projection en avant-première le mercredi 28 octobre (20h30). Une soirée-débat prolongera la diffusion du film-documentaire sur l'artificialisation du foncier et la consommation en présence du réalisateur Geoffrey Couanon.

Le film interroge les acteurs eux-mêmes sur leur rapport à différents sujets, dont la consommation.
Le film interroge les acteurs eux-mêmes sur leur rapport à différents sujets, dont la consommation.
© Elzévir Films

En région parisienne, le projet de construction d'un vaste centre de loisirs et de commerce Europacity a beau avoir été enterré, il continue de faire parler de lui. Le réalisateur Geoffrey Couanon a même décidé  de lui consacrer un film documentaire dont la sortie nationale est prévue sur les écrans le 9 décembre. En attendant cette date, une série d'avant-premières sont programmées dans différentes régions.

Le synopsis

« Amina, Sami et Jennyfer sont lyce?ens en banlieue parisienne, dans le 93. Avec leur classe, ils se lancent dans une enque?te inattendue sur un gigantesque projet de parc de loisirs qui implique de be?tonner les terres agricoles proches de chez eux. Mais a-t-on le pouvoir d'agir sur son territoire quand on a 17 ans ? Dro?les et intre?pides, ces ne?o-citoyens nous emme?nent a? la rencontre d'habitants de leur quartier, de promoteurs immobiliers, d'agriculteurs et me?me d'e?lus de l'Assemble?e Nationale. Une que?te re?jouissante qui bouscule les ide?es rec?ues et ravive notre lien a? la terre ! »

Ce film-documentaire est une manière d'amener ses acteurs, les spectateurs qui iront le voir mais aussi les acteurs de l'aménagement du territoire à s'interroger « sur l'urbanisation croissante au de?triment du maintien de l'agriculture ». Plus largement, le réalisateur défend l'idée que son film puisse aussi amener un questionnement plus large sur le rapport de chacun aux pe?riphe?ries urbaines lorsqu'on habite en ville, a? la terre, a? la ville, a? la consommation ou a? la de?mocratie.

La projection en avant-première

A Amiens, c'est le cinéma indépendant d'art et d'essais « Ciné Saint-Leu », 33 rue Vanmarcke, qui accueille une projection en avant-première le mercredi 28 octobre (20h30). Une soirée-débat prolongera la diffusion du film-documentaire en présence du réalisateur Geoffrey Couanon et de plusieurs intervenants : Pascal Goujon (Terre de Liens Hauts-de-France), Etienne Desjonquères, directeur du Centre Culturel Jacques Tati, Françoise Crété, présidente de la Chambre d'agriculture de la Somme, Bruno Bienaimé, adjoint au maire délégué à la nature en ville à Amiens ou encore une salariée d'Uniscité avec des jeunes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde