Aller au contenu principal

Le grand retour des Culturales dans la Marne

L’événement des grandes cultures organisées par Arvalis – Institut du végétal aura lieu les 15,16 et 17 juin à Bétheny, au nord de Reims, sur trois jours au lieu des deux traditionnels en raison des contraintes sanitaires.

Des centaines de vitrines végétales, d’experts, d’exposants font des Culturales un rendez-vous de référence pour les filières de production des grandes cultures.
Des centaines de vitrines végétales, d’experts, d’exposants font des Culturales un rendez-vous de référence pour les filières de production des grandes cultures.
© Archives

Les 15es Culturales auront lieu les 15, 16 et 17 juin à Bétheny sur le site Terralab, proche de Reims (Marne). Les règles sanitaires seront respectées et la jauge sera limitée à 5 000 visiteurs quotidiens. Le badge obtenu sur internet sera indispensable pour franchir les portes de l’ancienne base aérienne. Plus de 300 exposants seront présents et 15 000 visiteurs attendus. Ce grand rendez-vous de l’innovation en grandes cultures permettra aux exploitants de faire le plein d’informations pour produire des grains ou de la biomasse en conciliant performance économique, adaptation aux marchés et environnement.

C’est un grand retour pour l’événement organisé par Arvalis qui avait eu lieu au même endroit en 2017 sur deux jours seulement. Tous les ingrédients sont réunis pour une nouvelle réussite avec, en particulier, la configuration du site qui héberge la ferme expérimentale Terralab. Autre point fort : la proximité des réseaux de communication qui desservent le bassin des grandes cultures du nord-est de la France et du Benelux.

Pour Anne-Claire Vial «l’ADN des Culturales c’est l’innovation» au service des agriculteurs et de leurs filières. La présidente d’Arvalis poursuit, «les Culturales illustrent la volonté de notre institut de recherche appliquée, qui travaille dans l’intérêt des agriculteurs et de leurs filières en apportant des solutions multiples en agronomie, environnement, économie et sécurité sanitaire, et les combinent avec des innovations technologiques qui seront présentées au champ. Notre fil rouge est l’adaptation au changement climatique et la recherche de systèmes d’exploitation innovants durables et viables».

 

Transitions agricoles

Accompagner les transitions agricoles est au cœur des préoccupations du Conseil régional du Grand Est. Pour Pascale Gaillot, vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture, les Culturales offrent «une plateforme de démonstration des solutions innovantes que l’agriculture doit mettre en œuvre pour assurer sa transition». La Région sera présente au travers du programme ACSE (air, climat, sol, énergie) et avec la Ferme du Futur qui détecte «les besoins en innovation des agriculteurs, que ce soit sur le plan technologique, agronomique ou social et qui les aide à trouver des solutions via les PME ou start-up du territoire», complète Pascale Gaillot. Président de la Chambre régionale d’agriculture du Grand Est et de l’association Terrasolis qui pilote la ferme expérimentale Terralab, Maximin Charpentier se dit «ravi d’accueillir les Culturales dans la région Grand Est et de construire, avec Arvalis et tout l’écosystème agricole régional, une intelligence réellement collective».

 

Six pôles techniques

Les Culturales sont organisées autour de six thématiques. Sur 20 ha, chacun des pôles est constitué d’ateliers techniques, animations et vitrines végétales au champ qui montreront toutes sortes d’innovations en phase avec les centres d’intérêt des producteurs. À découvrir : «J’utilise l’agriculture de précision et les outils numériques», «Je produis pour la méthanisation»,  «Je protège mes cultures avec moins de produits phytopharmaceutiques conventionnels», «J’adapte mon ITK pour valoriser ma production»,  «Je produis en agriculture biologique»,  «J’améliore la fertilité de mon sol».

Autre nouveauté, la chaîne TV Champs de vision, un plateau télé animé par des journalistes, au centre de l’espace technique des Culturales. «En direct sur le salon et en différé sur Arvalis.tv, il valorisera les innovations techniques du salon de manière ludique, visuelle et dynamique dans plus de soixante sujets différents», explique Xavier Gautier, responsable communication Arvalis. À noter également, Clap de champs, un festival du court-métrage technique agricole qui s’adresse aux étudiants dont les prix seront remis lors des Culturales.

 

Un événement dans le respect des règles sanitaires

Le passage des Culturales sur une durée de trois jours au lieu de deux historiquement, permet d’adapter la capacité d’accueil du salon. Les récentes annonces gouvernementales à propos des événements font état, à partir du 9 juin, d’une jauge à 5 000 personnes et d’un pass sanitaire à présenter. «Nous restons en relation avec la préfecture de la Marne qui nous précisera ces règles sanitaires. En tant qu’organisateur, nous serons rigoureux et avons d’ores et déjà anticipé des mesures qui nous semblent indispensables : distanciation physique, port du masque obligatoire sur tout le dispositif (intérieur comme extérieur), mise à disposition de gel hydroalcoolique et rappel fréquent des règles de distanciation, contraintes autour de la circulation des visiteurs, de la restauration, de la venue sur site», souligne Xavier Gautier. L’inscription pour chaque jour est impérative pour tous, exposants et visiteurs. Elle se fera en amont et sur internet pour limiter les regroupements à l’accueil. Le badge est à télécharger sur le site : https://www.lesculturales.com/
Pour toutes questions, les visiteurs peuvent s’adresser à visiteurs@lesculturales.com
Ouverture de 9 heures à 18 heures sans interruption. Restauration possible sur place.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Pour être juste, le prix d’un maïs sur pied s’établit en fonction du rendement  en grain, de la cotation sur le marché et de la culture qui sera implantée  par la suite.
Quel prix pour le maïs sur pied en 2021 ?
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde