Aller au contenu principal

Le masque rendu obligatoire presque partout

Depuis le lundi 20 juillet, le port d'un masque facial pour prévenir la diffusion du Covid-19 est obligatoire dans tous les espaces clos.

© V.F.

Avant de franchir les portes vitrées de la Maison de l'agriculture d'Amiens qui permettent de rejoindre les services de la Chambre départementale d'agriculture et d'autres organisations professionnelles agricoles, ne l'oubliez pas. Jusqu'alors recommandé, le port du masque est désormais obligatoire dans des établissements ouverts au public dont la liste a été publiée ce week-end par le ministère de la Santé et des solidarités.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est (très) longue :  salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas ; restaurants et débits de boissons ; hôtels et pensions de famille ; salles de jeux ; établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ; bibliothèques, centres de documentation ; établissements de culte ; établissements sportifs couverts ; musées ; établissements de plein air ; chapiteaux, tentes et structures ; hôtels-restaurants d’altitude ; établissements flottants ; refuges de montagne ; gares routières et maritimes ainsi que les aéroports ; magasins de vente, centres commerciaux ; administrations et banques. Les marchés couverts ont également été ajoutés.

Pas de masque dans les champs

Dans les autres catégories d’établissements, ceux qui ne figurent pas expressément dans cette liste, le port du masque « peut être rendu obligatoire par l’exploitant », poursuit le ministère de la Santé. En cas de non-respect de cette obligation, une amende de 135 euros peut être délivrée.

Il n'est en revanche pas imposé dans les espaces publics ouverts : dans la rue, les parcs, sur l'eau, sur les chemins, à la plage... ou dans les champs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde