Aller au contenu principal

Le monde agricole veut créer une structure pour l’aide alimentaire

L’UE diminue de 30% l’aide alimentaire aux plus démunis.

À la suite de la baisse annoncée du soutien européen à l’aide des plus démunis, Xavier Beulin, le président de la Fnsea, «scandalisé» par la décision, a révélé le 11 février un projet en cours en vue de pallier ce manque à gagner pour les oeuvres caritatives françaises. Cette initiative de la centrale agricole vise la mise en place d’une structure, de type fondation, destinée à recevoir les dons, notamment en nature, que souhaiteraient faire les agriculteurs – vers les Restaurants du Coeur, les Banques alimentaires, la Croix Rouge, le Secours populaire.
Le sujet n’est pas nouveau : depuis deux ans, le syndicat réfléchit à ce dispositif fédérateur entre le monde agricole et sans doute l’aval de la filière. Tous les produits seraient concernés. «Prenons un exemple : si un producteur veut donner deux tonnes de blé ou deux tonnes de maïs, il ne le peut pas aujourd’hui. Il faut que l’on puisse disposer d’une interface qui permette d’accueillir ce type de don, de le transformer en valeur monétaire et à partir de cette valeur monétaire, de pouvoir bénéficier d’achats de repas», explique Xavier Beulin. Selon lui, beaucoup d’agriculteurs souhaiteraient donner, et pas seulement leur surplus.
À travers ce projet, le syndicat entend répondre aux besoins en volumes disponibles mais également en qualité nutritionnelle. Un autre objectif est de parvenir à limiter le gaspillage alimentaire. La collecte et la redistribution de ce type de produits doivent en effet se faire sur des laps de temps très courts, ce qui implique toute une logistique.
Le président de la Fnsea devrait préciser le projet à l’occasion du Salon de l’agriculture. De nombreux points restent à définir, notamment les garanties nécessaires sur le plan juridique, sur le plan hygiène, santé et sécurité des aliments, mais également sur le plan fiscal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde