Aller au contenu principal

Le nombre de cylindres des tracteurs ne fait plus le gabarit

Gros 4 cylindres ou petits 6 cylindres, l’offre en modèles de 140 à 180 chevaux donne accès à des tracteurs aux performances proches, à l’aise sur tous les terrains.

Les gros 4 cylindres font preuve d’efficacité pour le travail du sol et les semis rapides.
Les gros 4 cylindres font preuve d’efficacité pour le travail du sol et les semis rapides.
© Valtra


L’évolution technologique des moteurs liée à la succession des normes antipollution a bouleversé la hiérarchie des puissances. De quoi déstabiliser l’acheteur qui souhaite renouveler son tracteur de tête 6 cylindres. En effet, l’alternative du 4 cylindres est à prendre au sérieux, la plupart des tractoristes proposant des modèles 4 cylindres dont la puissance maxi culmine aux alentours des 160 chevaux. Avec le jeu des puissances additionnelles (ou boost), les plus gros modèles atteignent la barre des 200 chevaux.
Cette montée en puissance se répercute sur le gabarit du tracteur. Certains de ces gros 4 cylindres reprennent les mêmes composants que les 6 cylindres de puissance équivalente, à l’exception du moteur.

Des 4 cylindres pas si compacts
Les différences de poids ne sont plus très marquées selon les gammes. Seul l’empattement les différencie, sauf dans certains cas où le tractoriste a fait le choix d’allonger ses gros 4 cylindres pour les rendre plus polyvalents.
Malgré le rapprochement des performances, le passage au 4 cylindres fait encore face à des a priori et donne l’impression d’un retour en arrière. Pourtant, la plupart des comparatifs entre modèles 4 et 6 cylindres de même puissance se soldent par un avantage en faveur du 4 cylindres en termes de consommation de carburant, au transport, à la prise de force et pour le travail du sol superficiel, pour un débit de chantier éqivalent. Le 6 cylindres ne semble conserver un avantage que pour les travaux lourds lorsque la différence de gabarit avec le 4 cylindres est significative, en termes de poids et d’empattement.

La variation continue démocratisée
Concernant le niveau d’équipement, les différences ont quasiment disparu entre 4 et 6 cylindres. Circuit hydraulique load sensing, distributeurs électrohydrauliques, automatismes de bout de champ, cabine et pont suspendus, autoguidage GPS sont désormais disponibles sur tous les gros 4 cylindres. Même la transmission à variation continue n’est plus l’apanage du 6 cylindres.
Toutes les marques proposent en effet des modèles 4 cylindres avec ce type de transmission. Pas étonnant qu’à puissance et équipements équivalents, la différence de tarif entre 4 et 6 cylindres ne soit plus très marquée. Elle reste toutefois toujours à l’avantage du 4 cylindres…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde