Aller au contenu principal

Le Plan Cheval en Hauts-de-France se concrétise avec cinq nouvelles aides

Préparé en coopération avec le Conseil des Chevaux Hauts-de-France pour développer le cheval et ses usages, le Plan Cheval adopté par la Région en septembre 2019 est à présent mis en oeuvre par des premières mesures concrètes. En séance plénière du 21 novembre, quinze dispositifs ont été votés pour répondre aux objectifs du Plan Cheval, et notamment à ceux de l'emploi et de l'élevage.

© D. R.



Les deux premiers dispositifs soutiennent le développement économique et l'emploi des acteurs de la filière équine, tandis que les trois suivants visent à améliorer la qualité, les performances et la valorisation de l'élevage régional. Les deux derniers dispositifs répondent à la volonté de la Région et du Conseil des Chevaux Hauts-de-France de professionnaliser la filière équine et de la tirer vers l'excellence. Le Plan consacre un budget de plus de 5,3 millions d'euros à la filière équine pour une durée de quatre ans (2019-2022). Il sera concrétisé notamment avec de nouvelles aides spécifiques, à l'image de ces cinq premiers dispositifs répondant aux objectifs du plan selon les six leviers annoncés pour soutenir l'ensemble des acteurs de la filière.
- Soutien aux investissements de la filière équine : Il s'agit de soutenir les projets de développement pertinents des structures de la filière équine : entraînement, enseignement de l'équitation, dressage, gardiennage de chevaux, rééducation et bien-être du cheval, traction équine, élevage, médiation équine, activités touristiques ou artisanales... En lien avec le développement des activités économiques attendues, la création d'emplois est au coeur de ce dispositif. En effet, si le projet crée un emploi, maintenu au moins deux ans après l'achèvement du projet, le soutien passera de 30 % à 40 %.
- Soutien à la modernisation des hippodromes : Comme le dispositif précédent, il s'agit de développer les activités économiques et de créer de l'emploi dans la filière équine, mais cette fois-ci du côté des hippodromes. La Région soutient le développement des activités d'organisation de courses hippiques, et aidera les bénéficiaires dans l'acquisition des équipements nécessaires (pistes, chronométrage obstacles, boxes, tribunes, sonorisation, équipement vidéo...)
- Soutien à l'organisation de concours d'élevage pour la valorisation de la filière équine : Il s'agit de soutenir l'organisation des concours d'élevage en Hauts-de-France permettant la qualification aux compétitions nationales. L'objectif est de valoriser la production de l'élevage régional et favoriser les nouveaux débouchés pour les éleveurs, avec la possibilité de participer à des compétitions nationales.
- Soutien à l'amélioration du débourrage des jeunes chevaux de sport et de courses : Cette aide expérimentale aux propriétaires de jeunes chevaux, nés en Hauts-de-France et destinés à une carrière sportive, facilite le recours à un professionnel pour le débourrage.
- Soutien à l'amélioration de la génétique des produits issus de l'élevage équin en Hauts-de-France : Cette aide expérimentale soutient les éleveurs régionaux dans les actions d'amélioration de la génétique des chevaux et poneys de sports et de courses, ou des chevaux de loisirs de la race Henson. Ce soutien vise à obtenir une production régionale de poneys de sports et de courses plus performante, et ainsi à atteindre de meilleures performances sportives au niveau national et international.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde