Aller au contenu principal

JA
Le pose à terre a fêté Noël avec «Papilles en fête»

Durant trois jours à Péronne, les jeunes agriculteurs ont communiqué sur leur métier.

© AAP

Ce n’est pas le Père Noël qui a fait une tournée, du 17 au 19 décembre dernier, sur l’Esplanade de l’Historial à Péronne, mais bien les jeunes agriculteurs de la Somme ! Profitant de l’ambiance féérique du marché de Noël et grâce au soutien du Conseil général, JA Somme avait déplié son engin de communication hors du commun durant trois après-midi, de 13h30 à 18h, devant l’étonnement général, pour la seconde édition de Papilles en fête. La surprise des passants n’était pas feinte puisque des réflexions telles que «c’est un vrai tracteur ?» ou encore «ce sont des agriculteurs qui vendent leurs produits ?» étaient entendues.

Un réseau dynamique
Bien que l’installation n’ait pu se faire au milieu des chalets de Noël et malgré la pluie, les jeunes agriculteurs ont persévéré sur les trois journées. Proposant, histoire de se réchauffer, une soupe d’endives et du chocolat chaud, les JA étaient accompagnés d’une poule et d’un lapin. «Les animaux, c’est ce qui attire le plus les enfants ; même si on ne pouvait pas en amener beaucoup car c’est l’hiver, on voulait tout de même en avoir un ou deux» explique Henri Delefortrie, président de la structure locale JA d’Albert, Bray, Combles et Corbie et chargé de la mise en place quotidienne du pose à terre. « Le pose à terre est un outil qui a de la valeur, c’est important d’y faire attention et le laisser sur place les deux soirs ne me semblait pas judicieux». Aussi Henri s’est-il chargé de l’installation de l’engin trois fois de suite, aidé la première journée par plusieurs membres de son canton, puis par ses acolytes du canton de Ham et Nesle, sollicités par leur président cantonal Vincent Valingot. «Dommage qu’il n’y ait pas eu davantage de monde» confie ce dernier.

Qualité plutôt que quantité
En effet, est-ce en raison de l’emplacement ou à cause de la météo, mais peu de personnes ont foulé le pose à terre. Bon nombre de personnes ont préféré ralentir en voiture et observer la scène. «Il faut voir les choses du bon côté, expliquent plusieurs jeunes présents, même s’il n’y a pas eu autant de monde que prévu, on s’aperçoit que ces personnes-là ont pris le temps d’échanger avec nous». Un couple de retraités nous livrant leur vision de l’évolution des machines, un père de famille venant du Sud de la France et désirant tout savoir sur l’agriculture locale, ou encore des enfants venus découvrir pourquoi les agriculteurs élevaient des lapins… Entre autres, ces personnes ont eu l’occasion de s’asseoir à l’intérieur du pose à terre et déguster une soupe d’endives confectionnée par Claire Lefevre, agricultrice à la Ferme du Champ Bleu à Aizecourt-le-Haut. Les enfants avaient à leur disposition des présentations de cultures, d’animaux et des jeux sur les écrans tactiles mais aussi des coloriages et des masques à confectionner.

Des messages forts à faire passer
En ciblant petits et grands par l’intermédiaire de «Papilles en fête», les JA de la Somme veulent démontrer qu’agriculteur est un métier à part entière, qu’il faut apprendre à le connaître, et que le monde aura toujours besoin d’agriculteurs. Aussi faut-il casser certaines idées reçues. Claudie Bauwin, co-responsable du groupe communication départemental, explique : «Il faut par exemple que les parents cessent de dire aux enfants que les agriculteurs salissent les routes ! Nous devons travailler dans les champs, et ce quelle que soit la météo. Quand on voit le temps qu’il fait depuis septembre, il n’est pas difficile à comprendre pourquoi les roues de nos tracteurs sont pleines de boue. Cela ne nous amuse pas, et nous nettoyons les routes après». Une anecdote qu’elle prend plaisir à partager et qui semble faire réfléchir les adultes !
La mairie de Péronne semble avoir été ravie de cette animation et JA Somme remercie tout particulièrement son équipe. Ainsi que tous les jeunes qui ont donné de leur temps pour accueillir le public et lui présenter le métier d’agriculteur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde